Tir d'un missile nord-coréen : un avion d'Air France est passé juste à côté

Tir d'un missile nord-coréen : un avion d'Air France est passé juste à côté
Un avion de la compagnie Air France à Milan, le 31 mars 2008.

Orange avec AFP, publié le mercredi 02 août 2017 à 22h30

Un missile nord-coréen a-t-il failli percuter un avion de la compagnie Air France ? C'est ce qu'affirme ABC News mercredi 2 août. Vendredi 28 juillet, la Corée du Nord a tiré un missile balistique intercontinental.

Selon les informations de la chaîne, relayées par 20 Minutes, il a croisé la trajectoire du vol 293 d'Air France qui effectuait la liaison Tokyo Paris avec 323 passagers à bord. Dix minutes seulement après la chute du missile dans la mer du Japon, le Boeing d'Air France a survolé la zone du crash. Selon CNN, le missile est passé à à peine plus de 100 kilomètres du vol long courrier.



Dans un communiqué publié mercredi par Air France, "les zones de test des missiles de la Corée du Nord n'interfèrent en aucune façon" avec les voies aériennes de la compagnie. Le vol 293 a effectué son voyage "sans incident signalé", poursuit lme communiqué. "Air France analyse constamment les zones de survol potentiellement dangereuses et adapte ses plans de vol en conséquence", assure la compagnie.



CNN précise que conformément aux règles de l'aviation civile internationale, les États ont le devoir de publier des données sur les menaces qui pourraient peser sur les aéronefs et leurs passagers qui entrent dans leur espace aérien. Une règle à laquelle ne se soumet pas la Corée du Nord et que dénonce la Corée du Sud depuis plusieurs années.



Selon un expert en aviation civile interrogé par CNN, il n'existe qu'une chance sur un milliard pour qu'un missile percute un avion de ligne.

Des circonstances qui rappelle toutefois le vol MH17 de la Malaysian Airlines, abattu par un missile au-dessus de l'Ukraine, voilà trois ans.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU