TGV : interruption du trafic entre Bordeaux et Paris

TGV : interruption du trafic entre Bordeaux et Paris

La gare de Bordeaux Saint-Jean le 9 juillet 2012 (illustration)

Orange avec AFP, publié le mardi 27 juin 2017 à 12h48

SNCF - Un incident électrique en gare de Libourne (Gironde) a provoqué de grosses perturbations sur toute la ligne Bordeaux-Paris mardi matin. Après une interruption du trafic de plusieurs heures, la circulation de TGV a progressivement repris en fin de matinée.

Les usagers de la SNCF ont dû prendre leur mal en patience mardi matin 27 juin.

Le trafic TGV a été "totalement interrompu" entre 7h et 9h sur la ligne Bordeaux-Paris en raison d'un "gros problème électrique", entraînant des retards pouvant atteindre cinq heures, selon France Bleu Gironde.

La circulation a été bloquée après un problème survenu aux alentours de 6h30 "au niveau d'un pantographe" au nord de la gare de Libourne, à une quarantaine kilomètres de Bordeaux. Au moins dix TGV et une quinzaine de TER ont été impactés.

Le trafic a repris progressivement aux alentours de 11h30/12h, mais les usagers devaient s'attendre à subir encore des retards, le temps de faire repartir tous les trains bloqués. Maigre consolation, la SNCF a assuré que tous les clients concernés seront intégralement remboursés.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - TGV : interruption du trafic entre Bordeaux et Paris
  • le 27 juin , mettez vos calendriers au jour!

  • c'est IN OUI .....au lieu de se pencher sur les pannes on s'étend sur le marketing de la SNCF !!! et le pire c'est que leur ancienne directrice devient ministre des armées .

  • Là, on ne peut pas accuser les roms, certes ils ont piqué le cuivre, mais celui qui restait a été remplacé par l'alu.

  • En remboursant intégralement les billets en toutes circonstances je pense que certains vont prendre un malin plaisir d'occasionner des pannes,c'est tendre le bâton pour prendre des coups

  • OUI, c'est possible et pas forcement In-OUi. Au lieu de gaspiller temps et argent pour des stupidités sémantiques les dirigeants feraient mieux de consacrer les moyens e l'énergie à l'entretien du réseau.

    les mesures ''parasites, inutiles''' servent a faire valoir les cols blancs