Tests Covid-19 : un surcoût de 900€ pour les travailleurs "entre deux doses" ?

Tests Covid-19 : un surcoût de 900€ pour les travailleurs "entre deux doses" ?
(illustration)

publié le lundi 29 novembre 2021 à 14h30

Le président de la région Sud Renaud Muselier demande au ministre de la Santé de rendre les tests gratuits pour les personnes "sur le chemin de la vaccination". Cette mesure vise notamment les saisonniers n'ayant pas un schéma vaccinal complet.

A quelques jours de l'ouverture des domaines skiables dans les massifs de l'hexagone, la question des travailleurs pas encore pleinement vaccinés contre le Covid-19 reste encore sujet à débat, alors que de nombreux postes cherchent encore preneurs. Après deux saisons hivernales affectées par la crise sanitaire, le président de la région Sud (ex-PACA) Renaud Muselier propose ainsi de rendre gratuit les tests de dépistage du Covid-19 pour les personnes "sur le chemin de la vaccination", en particulier les jeunes saisonniers qui "vont prendre le chemin du vaccin pour pouvoir travailler" pendant la période.


Dans ce courrier envoyé vendredi au ministre, le président ex-LR de la région "propose de rendre gratuits les dépistages quotidiens de toutes celles et ceux qui auront fait le choix de s'engager sur le chemin de la vaccination", et ce "entre l'injection de leur première dose et l'injection de leur deuxième dose". "Ce choix de se faire vacciner doit être soutenu", fait valoir Renaud Muselier, en précisant que le coût des tests dans les cinq semaines séparant les deux injections peut aller "jusqu'à 900 euros".



Renaud Muselier mentionne notamment le cas des travailleurs non-vaccinés, dans le secteur du ski et de la montagne notamment, et de ces jeunes saisonniers pas encore vaccinés "qui ne pourront pas se permettre de payer une telle somme" entre leurs deux doses de vaccin. "Cette mesure permettrait d'apporter un soutien majeur à ce secteur important", ajoute le président de la région Paca, "après les deux saisons noires vécues" par les stations et les villes de montagne" de la région, où "le statu quo est intenable".

Dans la lettre, Renaud Muselier précise que sa région sera au côté du gouvernement dans ces efforts en faveur de la vaccination, avec notamment "un vaccinobus 3e dose" dans les territoires les plus éloignés des centres de vaccination.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.