Tests Covid-19 : les laboratoires désormais remboursés en fonction de leur rapidité

Tests Covid-19 : les laboratoires désormais remboursés en fonction de leur rapidité
Une femme réalise un test PCR le 13 mai 2020 à Gennevilliers, en Seine-Saint-Denis.

, publié le dimanche 13 décembre 2020 à 11h44

Selon un arrêté publié dimanche au Journal Officiel, les tests seront remboursés au plus haut s'ils sont rendus en moins de 24 heures, un peu moins s'ils sont rendus entre 24 et 48 heures. Et au-delà de deux jours, l'analyse du test ne sera plus rémunérée.



L'exécutif met la pression sur les laboratoires d'analyses médicales dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19. "Début janvier, aucun test PCR ne devra mettre plus de 24 heures entre la demande de test et son résultat", avait notamment réclamé Emmanuel Macron lors de sa dernière allocution. 

Un arrêté publié dimanche 13 décembre au Journal officiel acte désormais l'entrée en vigueur d'un tarif dégressif de remboursement, car la baisse des contaminations par le Covid-19 "passe notamment par le déploiement massif des examens de dépistage par RT-PCR sur le territoire, qui permet la mise à l'isolement des personnes dont l'infection (...) est confirmée et la recherche immédiate de leurs personnes contacts". Or, "pour conduire cette stratégie, il est indispensable de disposer dans les meilleurs délais des résultats de ces examens".

En ce qui concerne les patients, les tests PCR seront toujours pris en charge à 100% par la Sécurité sociale. Mais pour les laboratoires, les tests seront remboursés au plus haut s'ils sont rendus en moins de 24 heures, un peu moins s'ils sont rendus entre 24 et 48 heures. Et au-delà de deux jours, l'analyse du test ne sera plus rémunérée. Ces trois paliers sont le fruit d'une discussion entre l'Assurance maladie et les syndicats de biologistes.

L'exécutif entend corriger les dérives constatées lors de la ruée estivale sur les tests, avec de longues files d'attente dans certaines villes et des résultats parfois rendus avec plusieurs jours de retard.

Entre le 30 novembre et le 6 décembre, 75% des tests RT-PCR validés avaient été prélevés moins de 24 heures auparavant(contre 71% lors de la semaine précédente), selon la Direction des statistiques du ministère de la Santé (Drees), et 96% des tests ont été validés en moins de 48 heures.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.