Terrorisme : portrait-robot du jihadiste français

Terrorisme : portrait-robot du jihadiste français
Le drapeau du groupe État islamique, à Mossoul.

Orange avec AFP, publié le mercredi 28 mars 2018 à 12h26

Un chercheur est parvenu à dresser un profil-type en se basant sur 137 radicalisés.

Âge, catégorie socio-professionnelle, religion... Un chercheur de l'Institut français des relations internationales (Ifri) s'est penché sur les profils de 137 jihadistes français condamnés entre 2004 et 2017, rapporte France Info.



D'après ces 137 cas, le chercheur, Marc Hecker, a pu dresser un portrait-robot du jihadiste français : un homme de 26 ans, né dans un quartier défavorisé, sans diplôme et connu des services de police pour des faits de délinquance.

74% de musulmans de naissance

40% des radicalisés sont issus de quartiers défavorisés, rapporte le chercheur de l'Ifri.

Trente-deux pour cent d'entre eux n'ont par ailleurs aucun diplôme, "pas même le brevet des collèges", souligne Marc Hecker. En outre, 40% des jihadistes étudiés ont déjà été condamnés pour délinquance : violences, vols, trafic de stupéfiants... Sur les 60% restants, 12% avaient déjà été signalés aux services de police. Enfin, 74% de ces jihadistes sont musulmans de naissance, les autres étant des convertis à l'islam.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
23 commentaires - Terrorisme : portrait-robot du jihadiste français
  • Voilà un article très clair qui paraît sans ma signature.

  • D'où vient le jihadisme français ? Le terreau du djihadisme dans les quartiers, se bâtit sur un racisme anti-occidental larvé ou exprimé, la haine envers les Juifs, l'impossibilité d'enseigner dans les écoles la Shoah, les comportements singuliers, l'habit ostensible, le refus de saluer et serrer la main d'une femme, parfois les prières de rues, les discours violents d'exaltés, les prêches haineux de certains imams. Tout cela est intolérable . Il faut mettre un terme à ce séparatisme communautaire extrêmement dangereux

  • Ce que dit cet article n'étonnera pas ceux qui ont les yeux ouverts.
    Que dit-il du portrait robot du djihadiste "français" ?: un homme de 26 ans, né dans un quartier défavorisé, sans diplôme et connu des services de police pour des faits de délinquance, à 74% de musulman de naissance, les autres étant des convertis et 40% des radicalisés qui sont issus de quartiers défavorisés.
    On le savait, mais c'est confirmé par les chercheurs de l'Ifri.

  • Lorsque en Syrie , Damas et Moscou auront rassemblé tous les EI du pays
    Que croyez vous qu'ils vont faire - ..... Allez retour dans vos pays et nous aurons de quoi nous occuper de quelques uns
    mais certains qui se savent attendus reviendront en catimini et recommencerons leur carnage
    Pas plus difficile que cela

  • On le savait déjà mais on n'a pas le droit de le dire.....