Terrorisme : le ministère de l'Intérieur veut équiper les pompiers de gilets pare-balles

Terrorisme : le ministère de l'Intérieur veut équiper les pompiers de gilets pare-balles

Des pompiers lors d'un exercice d'attaque terroriste le 31 mai 2016 au Stade de France, à quelques jours du coup d'envoi de l'Euro 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 19 décembre 2016 à 21h27

Au premier rang lors des attaques terroristes qui ont endeuillé la France ces derniers mois, les pompiers vont désormais être équipés de gilets à plaques et de casques balistiques.

Avant les attentats du 13 novembre à Paris ou du 14 juillet à Nice, sur lesquels ils sont intervenus alors même que les risques n'étaient pas totalement levés, les pompiers "ne s'étai(en)t jamais trop posé la question" de s'équiper de protections balistiques. Mais "après les attentats du 13-Novembre, la pratique de gilets à plaques ou de casques balistiques est apparue utile", explique à BFMTV un médecin chez les pompiers du département du Nord.



Ils ont été entendus. Face à la menace terroriste, le ministère de l'Intérieur a décider d'équiper les pompiers de protections balistiques. "Ce n'est pas une protection absolue contre toutes les armes, mais ça réduit les risques de blessures létales", s'est réjoui Patrick Hertgen, vice-président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers, auprès de la chaîne d'information. Mais même équipés de gilets pare-balles et de casques balistiques, qui composent l'équipement des policiers du Raid ou de la BRI, pas question de se substituer aux forces de l'ordre. "Notre mission reste une mission de secours et uniquement de secours".

Durant l'été, les pompiers officiant dans les dix départements accueillant un match de l'EURO-2016 (Paris, la Seine-Saint-Denis, le Pas-de-Calais, le Nord, le Rhône, la Loire, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, la Haute-Garonne et la Gironde), ont été les premiers équipés grâce au financement de l'État. Depuis, d'autres ont suivi, comme l'Aveyron et le Vaucluse rapporte BFMTV. Selon l'Est Républicain, le conseil d'administration du Sdis (service départemental d'incendie et de secours) du territoire de Belfort vient de voter un budget de 8.900 euros pour doter les pompiers de ce matériel.

Mais tous les pompiers de France ne bénéficieront pas du même traitement. Certaines mairies ou départements ne jugent pas cet équipement utile et pousse certaines administrations à ne pas voter les budgets selon BFMTV.

 
63 commentaires - Terrorisme : le ministère de l'Intérieur veut équiper les pompiers de gilets pare-balles
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]