Terrorisme : 271 djihadistes sont rentrés en France

Terrorisme : 271 djihadistes sont rentrés en France

6Medias avec vidéo France24, publié le dimanche 06 août 2017 à 10h20

Le chiffre inquiète. Dans un entretien accordé au Journal du dimanche, le ministre de l'Intérieur souligne que 271 djihadistes français sont revenus sur le territoire en un an et demi.

Dans le détail, Gérard Collomb évoque 217 majeurs et 54 mineurs. Il précise que ces personnes font "l'objet d'un traitement judiciaire systématique par le procureur de la République de Paris et nombre d'entre eux sont actuellement incarcérés". Si la menace terroriste reste élevée en France, il rappelle que sept attentats ont été déjoués depuis le début de l'année.

Dans le JDD, Gérard Collomb évoque "d'autres menaces" et cite "des individus qui pourraient être téléguidés depuis l'étranger, notamment par Al-Qaïda. Ou des personnes sans lien direct avec la Syrie, mais soumises à une propagande qui reste malheureusement très active. Des gens fragiles psychologiquement, qui peuvent passer subitement à l'acte...".



Au cours de la même interview, le ministre de l'Intérieur a précisé que le nombre de personnes inscrites au "fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste" compte aujourd'hui plus de 18 500 signalements.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
207 commentaires - Terrorisme : 271 djihadistes sont rentrés en France
  • Ils sont a renvoyer d'ou ils viennent ou alors on les tue car ils vont nous revenir cher et cela ne vaut pas le coup,et ils foutrons le bordel en France.

  • Ces personnes, adultes ou mineurs, ne tombent-ils pas sous la Loi de traîtrise qui condamne tout individu qui combat les soldats et civils français sous un autre drapeau cela sans autorisation. Comme le furent jugés tous (enfin presque tous) les collaborateurs et miliciens suite à la guerre de 39-45.
    Les quelques mois de prison , même années, n'auront aucune prise sur des gens sur motivés contre tout ce qui 'est pas musulman.
    L'Île du Diable existe encore et il y reste des bâtiments , certes assez démolis, mais cela est largement suffisant pour des gens ayant dormi à même le sol. Nourriture minimale amenée deux fois par mois et rien pour le reste : pas de courrier ni de communication avec le monde durant cinq ou dix ans pour les plus impliqués .

  • "djihadistes français"
    Ce terme ne devrait plus exister!
    Le djihad est contraire aux principes de l'État Français, donc la moindre des choses serait de déchoir de la nationalité française tous ces ... toutes ces personnes.

    C'est que j'avais demandé il y a quelque temps mais je crois que le gouvernement n'est pas prêt à cela. Et pourtant, car ils seraient automatiquement renvoyés dans le pays d'origine soit le leur soit celui des parents.et s'il sont Français , plus de droits civique quels qu'ils soient avec des documents d'identité rectifiés.

  • les renvoyés illico si un d entre eux tuent un jour chez nous l état sera complice!!!!!

  • j espere qu ils sont surveill es et qu ils le resteront pour longtemps!!!!ce sont des cellules dormantes !ils ne faut pas tous les laisser revenir dans ces 249 plus de la moitie recommencera !