Tempête "Gloria": l'eau monte dans les Pyrénées-Orientales et l'Aude

Tempête "Gloria": l'eau monte dans les Pyrénées-Orientales et l'Aude
La tempête Gloria, venue d'Espagne où elle a fait trois morts, frappe la digue de Port-Vendres, le 21 janvier 2020

, publié le mercredi 22 janvier 2020 à 11h38

Les cours d'eaux gonflaient mercredi dans les Pyrénées-Orientales et l'Aude, deux départements placés en vigilance orange pluie-inondation sous les assauts depuis lundi de la tempête Gloria, faisant craindre des débordements après une nuit sans problèmes majeurs. 

L'Agly, dans le secteur de Rivesaltes -- où le préfet des Pyrénées-orientales Philippe Chopin doit se rendre à la mi-journée -- et le Tech, au sud de Perpignan ont été placés en vigilance orange crues mercredi matin. 

Météo-France a aussi placé mercredi en vigilance orange pluie-inondation et crues le département voisin de l'Aude. 

A Argelès-sur-mer, au sud de Perpignan, touché depuis lundi par de fortes vagues, "nous craignons un débordement à tout moment" de la Massane, alors que la "côte d'alerte vient d'être atteinte", a affirmé dans la matinée à l'AFP le maire, Antoine Parra. 

Les cours d'eaux sont gonflés à la fois par le redoux survenu depuis mardi, qui fait fondre la neige tombée en abondance en début de semaine, et les "pluies intenses" en cours, a-t-il relevé. 

Une "grosse coupure" survenue vers 08H00 sur une ligne à haute-tension entre Prades et Font-Romeu au pied du mont Canigou a par ailleurs privé 23.000 foyers d'électricité mais le courant a été rétabli dans la zone en milieu de matinée, selon la préfecture des Pyrénées-Orientales. 

Quelque 1.200 foyers restaient privés d'électricité sur le reste du département, notamment à Amélie-les-Bains. 

La nuit a toutefois été "assez calme", avec une dizaine d'interventions de pompages menées jusqu'en milieu de matinée, a ajouté la préfecture, qui recensait une dizaine de routes départementales coupées. 

En dépit d'un "phénomène de submersion marine très violent" qui a frappé à Argelès-sur-mer le quartier du Racou, "il n'y a heureusement pas eu de victimes puisque nous avons une certaine habitude de la gestion de ce genre d'épisodes", s'est félicité le maire. 

Mais l'envahissement du quartier par les vagues et le sable ont crée de "grosses difficultés" pour les habitants, a-t-il ajouté. 

Selon Météo-France, la fin de l'épisode pluvieux intense dû à la tempête Gloria n'est prévu que pour jeudi vers midi, avec d'ici là des précipitations qui "devraient atteindre jusqu'à 200 à 350 mm sur une large moitié est des Pyrénées Orientales". 

Dans la matinée, les pluies "se sont intensifiées, principalement sur une zone allant du Vallespir aux Fenouillèdes et sur le sud des Corbières", avec des cumuls de 50 à 60 mm en trois heures, a précisé l'opérateur météo.

Le risque avalancheux va également "rester fort" jusqu'à la nuit, "avec de nombreux départs d'avalanches de taille moyenne et quelques grandes (avalanches) pouvant impacter le réseau routier de montagne". 

L'intensité de cette activité avalancheuse en cours est observée en moyenne tous les dix ans, selon Météo-France.

Avant de s'abattre sur le sud-ouest de la France, la tempête "Gloria" avait auparavant frappé le nord-est de l'Espagne, faisant trois morts.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.