Tempête Gabriel: les transports se préparent à faire face à la neige

Tempête Gabriel: les transports se préparent à faire face à la neige
Des automobilistes conduisent très lentement sur une route enneigée, le 23 janvier 2019 dans la région de Lille, dans le Nord

AFP, publié le mardi 29 janvier 2019 à 18h15

Le secteur des transports, aérien, ferroviaire et urbain, se prépare à affronter l'épisode neigeux qui va s'abattre en France mardi soir, avec comme première conséquence l'annulation d'une vingtaine de vols à Orly. Le point sur les mesures de prévention et les perturbations attendues.

Aéroports

Vingt-et-un vols seront annulés ce mardi entre 20H00 et 23H30 à l'aéroport d'Orly (heure du couvre-feu au-delà duquel les rotations sont interrompues jusqu'au lendemain matin, NDLR), contre une trentaine envisagés dans un premier temps, selon la Direction générale de l'aviation civile.

L'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle pourrait connaître des retards mais pas d'annulation de vols, les moyens de dégivrage et de déneigement permettant de poursuivre l'activité normalement.

Trains

Trafic normal pour l'heure, selon la SNCF, qui prend les dispositions nécessaires et a déjà contacté plus de 100.000 clients par SMS ou courriel pour leur demander de vérifier que leur train est maintenu avant de se rendre en gare, via les différents outils d'information voyageur (web, appli SNCF, etc.).

La SNCF se dit aussi vigilante en raison du vent dans le Sud-Ouest, où les installations ferroviaires pourraient être soumises à de forts coups de vent et donc à des chutes éventuelles de branches.

"Pour le moment, le trafic sur l'ensemble du territoire est normal. Comme à chaque fois qu'un épisode d'intempérie ou des chutes de neige importantes sont prévues en plaine, toutes les équipes SNCF se placent en pré-alerte +Grand Froid+", selon une déclaration transmise par courriel à l'AFP.

Si les chutes de neige devenaient importantes, la SNCF pourrait décider de ralentir localement la vitesse de certains TGV afin d'éviter des projections de morceaux de glace lors des croisements. C'est une procédure classique destinée à garantir la sécurité et à éviter aux rames d'être endommagées. Lorsque ces ralentissements sont décidés, les temps de parcours peuvent être allongés de 10, 20 ou 30 minutes selon le trajet du TGV, précise la SNCF.

Transports parisiens

La RATP active son plan Grand Froid et fera circuler des rames toute la nuit sur les lignes aériennes du métro (lignes 1,2, 5, 6, 8 et 13) mais aussi sur les RER (Lignes A et B) et sur les lignes de tramways (T1, T2, T3, T5, T6, T7, T8) "afin de chauffer les installations mais aussi de limiter l'enneigement sur les voies et prévenir le gel sur les caténaires. Pour ce faire, le courant de traction sera maintenu la nuit prochaine", a indiqué la Régie à l'AFP.

"Le déneigement et le salage de voies et quais et aux abords des gares et stations de nos différents réseaux seront également effectués", a-t-elle ajouté.

La RATP prévoit d'autres actions, selon l'évolution de la situation, avec des personnels d'astreinte: la protection des équipements nécessitant une mise hors gel ; le dégagement et nettoyage des voies de tramways et bus (sites propres) ; le réchauffage des appareils de voie pendant la période de froid y compris la nuit ; le déneigement aux abords des gares/stations, dans les accès et sur les quais.

Route

Une des principales voies d'accès à la capitale, la RN 118 qui relie Les Ulis (Essonne) au sud-ouest de Paris, où 2.000 personnes s'étaient retrouvées bloquées par la neige en février 2017, est fermée depuis 15H00 et au moins jusqu'à mercredi matin.

En outre, sur l'ensemble du "réseau structurant d'Ile-de-France, la circulation sera interdite" à partir de 21H00 "à tous les poids lourds de transport de marchandises de plus de 7,5 tonnes et de transport de matières dangereuses", a ajouté la Préfecture de police de Paris dans un communiqué. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.