Tempête Eleanor : 25 départements en vigilance orange

Tempête Eleanor : 25 départements en vigilance orange
Une femme est morte dans l'inondation de cette maison de Crêts-en-Belledonne (Isère), jeudi 4 janvier 2017.

Orange avec AFP, publié le jeudi 04 janvier 2018 à 22h48

Le nombre de départements placés en alerte jeudi 4 janvier passe de 22 à 25 dans le bulletin de 22h30 de Météo France.

Les départements désormais placés en vigilance sont :

- L'Ain (inondation),
- Les Ardennes (inondation),
- Le Bas-Rhin (inondation),
- La Corrèze (inondation),
- La Dordogne (inondation),
- Le Doubs (pluie-inondation),
- L'Eure (pluie-inondation),
- La Gironde (inondation),
- L'Isère (inondation),
- Le Jura (pluie-inondation),
- Le Lot (pluie-inondation),
- La Marne (pluie-inondation),
- La Meurthe-et-Moselle (pluie-inondation),
- La Meuse (pluie-inondation),
- La Moselle ((inondation),
- La Nièvre (inondation),
- Le Haut-Rhin (inondation),
- La Haute-Saône (pluie-inondation),
- La Saône-et-Loire (inondation),
- La Savoie (pluie-inondation),
- La Haute-Savoie (pluie-inondation),
- La Seine-Maritime (inondation),
- Les Vosges (inondation),
- L'Yonne (inondation),
- Le Territoire de Belfort (pluie-inondation).





Météo France prédit de fortes pluies dans les Alpes et le Nord-Est jusqu'à vendredi matin. L'organisme de prévisions met aussi en garde contre le risque d'avalanche dans les Alpes. Il prévoit par ailleurs des "niveaux importants" de la Gironde et de l'estuaire de la Seine, ainsi qu'aux pleines mers. Le risque de crues est enfin élevé sur de nombreux cours d'eau.

Les intempéries ont fait des victimes. Après un premier décès, mercredi, celui d'un un skieur de 21 ans tué par la chute d'un sapin sur une piste de la station de Morillon (Haute-Savoie), le bilan humain s'est alourdi jeudi. En Isère, à Crêts-en-Belledonne, une nonagénaire est décédée d'une crise cardiaque dans sa maison inondée par une coulée de boue et d'eau. En Savoie, un agriculteur a été retrouvé mort sous une coulée de neige près de son chalet d'alpage à Bonneval-sur-Arc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.