Tempête Barbara : 76.000 foyers privés d'électricité

Tempête Barbara : 76.000 foyers privés d'électricité
(illustration)

, publié le mercredi 21 octobre 2020 à 12h00

Enedis rappelle au public de "ne pas toucher un fil à terre" et, en cas d'usage d'un groupe électrogène individuel, de le placer à l'extérieur de l'habitation.

Les vents violents accompagnant la tempête Barbara ont causé "d'importants dégâts" sur le réseau public électrique dans le sud-ouest et le sud de la France, a indiqué mercredi 21 octobre le distributeur d'électricité Enedis.

"Plus de 700 techniciens Enedis et 200 salariés d'entreprises prestataires sont mobilisés dans les zones touchées par les intempéries pour rétablir au plus vite le réseau d'électricité", indique le distributeur dans un point de situation réalisé à 08h30.



Parmi les clients privés d'électricité, 15.000 sont situés en Auvergne, a précisé le groupe. Parmi eux, 6.000 sont situés dans le Puy-de-Dôme et 6.000 dans le Cantal.

La région a été touchée par des vents atteignant les 150 km/h, précise francienfo. "Enedis a déclenché sa Force d'intervention rapide électricité (FIRE) qui permet de mobiliser des salariés des régions voisines pour rétablir au plus vite l'électricité dans les zones concernées", ajoute le groupe.


Dans le Limousin, 16.000 étaient concernés, dont 12.000 en Corrèze, selon France Bleu. Des arbres sont tombés sur des voies et des installations électriques. Dans les Pyrénées-Atlantiques, ce sont 19.000 foyers qui sont privés d'électricité, dont 12.500 au Pays-Basque. Les rafales ont atteint les 216 km/h à Iraty.

En Occitanie, des coupures de courant ont été signalées en Haute-Garonne et en Aveyron, indique franceinfo. Le trafic SNCF est perturbé ou interrompu sur plusieurs lignes au départ de Toulouse.

Enedis rappelle au public de "ne pas toucher un fil à terre" et, en cas d'usage d'un groupe électrogène individuel, de le placer à l'extérieur de l'habitation puis de penser à couper le disjoncteur. Tout incident anormal peut être signalé à Enedis "via le numéro 09.726.750 + chiffres du département".

Douze départements, allant des Pyrénées, avec des rafales attendues de 160 à 200 km/h sur les sommets, à la vallée du Rhône, ont été placés mardi en vigilance orange, à l'approche de la tempête, avant une levée d'alerte mercredi dans la matinée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.