Tempête Aurore : vent de panique dans le quartier de la Défense, une tour fragilisée

Tempête Aurore : vent de panique dans le quartier de la Défense, une tour fragilisée©Panoramic (photo d'illustration)

publié le jeudi 21 octobre 2021 à 17h11

Après les fortes rafales de vent qui ont touché l'Île-de-France dans la nuit de mercredi 20 à jeudi 21 octobre, la Tour Saint-Gobain, située à La Défense (Hauts-de-Seine), est impactée. Des éléments de l'immeuble menacent de se détacher, relate France Bleu.

La nuit du mercredi 20 au jeudi 21 octobre a été très rythmée en France, à cause de la tempête Aurore.

La région parisienne n'a pas été épargnée, avec plus de 500 interventions de pompiers, de très longs bouchons sur les routes et des transports en commun fortement ralentis, notamment les RER et Transiliens. Dans le quartier de La Défense, dans les Hauts-de-Seine, à la jonction avec Paris, la Tour Saint-Gobain est directement concernée. Selon France Bleu, des éléments menacent de se détacher de l'édifice, avant de s'envoler et de potentiellement s'écraser au sol. En conséquence, via le compte Twitter de la préfecture, il a été demandé d'éviter au maximum le secteur, tandis qu'un périmètre de sécurité a été mis en place aux alentours.


La circulation arrêtée dans ce quartier très fréquenté

Le boulevard circulaire, l'anneau qui entoure le quartier d'affaires, a été fermé jusqu'à nouvel ordre, précise France Bleu. Une déviation est mise en place pour les automobilistes et les piétons sont invités à éviter les lieux. Jeudi 21 octobre, dans l'après-midi, des analyses étaient encore en cours pour savoir si une entreprise spécialisée devait intervenir ou non. Le quartier est extrêmement passant, avec de très nombreuses entreprises. La Tour Saint-Gobain se situe à proximité de l'Esplanade de la Défense, qui abrite le métro et de nombreux bus. L'Île-de-France avait été placée en vigilance orange pour vents violents, avant que l'alerte ne soit finalement levée en milieu de matinée par Météo France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.