France

Tempête Aline dans les Alpes-Maritimes : les habitants de Saint-Martin-Vésubie furieux, Christian Estrosi réagit

Le village maralpin a été lourdement touché par le passage de la tempête Aline, trois ans après celui de l’épisode Alex. Des ouvrages reconstruits ont de nouveau été balayés, rapporte Nice-Matin. Christian Estrosi contre-attaque dans les colonnes de Nice-Matin. Le président de la Métropole de Nice a décidé de prendre la parole, lundi 23 octobre, pour réagir aux critiques des habitants du village voisin de Saint-Martin-Vésubie, récemment touchée par la tempête Aline qui a frappé violemment les Alpes-Maritimes. L’objet de cette colère ? Les nouvelles dégradations subies par certaines infrastructures, déjà impactées par le passage de la tempête Alex il y a trois ans.

Ces dernières heures, de fortes pluies sont tombées au-dessus du Var et des Alpes-Maritimes. Des routes et des ponts ont été submergés par la tempête Aline à Saint-Martin-Vésubie. Les habitants ont attaqué la difficile avancée des travaux de reconstruction de ces ouvrages, entamés après la dévastatrice tempête Alex. Ces ouvrages pas totalement prêts ont été à nouveau balayés, cette fois par la tempête Aline. “Trois ans, on ne doit plus être dans du temporaire”, explique une riveraine à Nice-Matin.

Christophe Béchu présent ce lundi

Je partage totalement cette colère”, concède Christian Estrosi. D’après le maire de Nice, les réparations ont connu d’importants retards, faute d’autorisations délivrées par l’État. Le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, se rend sur place ce lundi 23 octobre. “Le ministre Christophe Béchu va prendre des mesures d’urgence”, promet l’édile. “Avec les mesures que va prendre l’État, nous allons pouvoir réaliser les choses que nous n’avions pas pu faire”, estime Christian Estrosi. D’après lui, 16 kilomètres de route ont été touchés par le passage de la tempête Aline. “À part la voirie en amont de Saint-Martin-Vésubie, tout ce que nous avons réalisé de manière résiliente a parfaitement résisté. Aujourd’hui, nous ne sommes plus du tout dans la même situation qu’après Alex”, assure le maire de Nice.

publié le 23 octobre à 09h12, Baptiste Marin, 6Medias

Liens commerciaux