Tempête Alex : des loups désormais en liberté menacent les troupeaux

Tempête Alex : des loups désormais en liberté menacent les troupeaux
©Panoramic

, publié le dimanche 04 octobre 2020 à 17h20

Selon les informations de Nice Matin, le parc Alpha situé à Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes) a été détruit par les intempéries. Plusieurs loups se retrouvent donc en liberté, les élus locaux alertent sur la situation.

C'est l'une des très nombreuses conséquences des intempéries qui ont touché les Alpes-Maritimes. Dans la commune de Saint-Martin-Vésubie, le parc animalier Alpha a été lourdement touché par la tempête Alex. L'établissement a tout simplement été détruit par les orages. Une situation catastrophique qui entraîne de graves conséquences en raison des animaux qui se retrouvent en pleine liberté.



C'est Denise Leiboff, la maire de Lieuche, qui a alerté sur la situation. « Les loups sont en liberté. Confirmation par hélico », a-t-elle écrit sur son compte Facebook. Contactée par Nice Matin, elle assure que tous les élus ont reçu ce message de la part de la préfecture des Alpes-Maritimes. « J'ai voulu prévenir les éleveurs pour qu'ils protègent leurs troupeaux », explique-t-elle.

Ces animaux laissés en pleine liberté pourraient représenter une vraie menace. En effet, l'élue rappelle qu'ils ont l'habitude d'être nourris par le personnel du parc et ne sont donc jamais amenés à se nourrir par eux-mêmes. Le risque de les voir attaquer des bêtes pour survivre devient alors réel.

Une autorisation pour pouvoir les capturer ?

Les autorités cherchent à retrouver la trace des loups mais pour l'instant, aucun n'a été repéré. Face à cette menace, des activistes demandent à pouvoir agir pour protéger les autres animaux. Sébastien Valembois, président de l'association Green (groupement pour la responsabilisation environnementale et l'éducation à la nature), aimerait l'adoption des mesures similaires à celles de 2016, quand six loups avaient quitté le parc du Gévaudan.

Il souhaite que l'ONCFS (office national de la chasse et de la faune sauvage) puisse les capturer par télé-anesthésie et, « en cas d'urgence absolue à l'abattre ». Cet ultime recours ne serait possible que si les loups se retrouvent trop proches de la zone protégée, pas s'ils sont situés aux alentours du parc Alpha.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.