ALERTE INFO
14:04
New York : explosion "d'origine inconnue" au centre de Manhattan (police)

Taxe d'habitation : le gouvernement envisage de la supprimer totalement

Taxe d'habitation : le gouvernement envisage de la supprimer totalement

Christophe Castaner devant les députés, le 22 novembre 2017

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 23 novembre 2017 à 13h50

Vers une disparition complète de la taxe d'habitation ? La mesure est à l'étude, selon Christophe Castaner. Le porte-parole du gouvernement a indiqué jeudi que le ministère des Finances planchait sur cette option. Pour l'heure, l'exécutif prévoit une exonération de cette taxe pour seulement 80% des ménages.

Alors qu'Emmanuel Macron était attendu devant les maires de France, réunis en Congrès jeudi 23 novembre, Christophe Castaner est revenu sur l'une des réformes qui suscite la colère des élus : l'exonération de la taxe d'habitation. Le porte-parole du gouvernement, et désormais chef de file de La République en marche, a annoncé au micro de BFMTV qu'une suppression complète de cette taxe était envisageable. 

"Bercy et Bruno Le Maire l'ont évoqué. (...) C'est un impôt imbécile, parce qu'il est injuste d'un territoire à l'autre, qu'il ne prend pas en compte en réalité la capacité financière de chacun", a-t-il déclaré face à Jean-Jacques Bourdin. "On a décidé de faire porter un effort massif, 80% (des foyers), mais si on dit que c'est imbécile, il ne faut pas exclure, à terme, la possibilité de le supprimer", a-t-il ajouté. 

Pour autant, la question n'est pas tranchée. Une suppression totale de la taxe d'habitation "n'est pas prévu(e) aujourd'hui", a tenu à nuancer Christophe Castaner."Ce n'est vraiment pas un sujet prioritaire. La priorité c'est de redonner du pouvoir d'achat aux classes moyennes", a-t-il ajouté.

Inquiétude du côté des maires

La fin de la taxe d'habitation pour 80% des contribuables, mesure portée par Emmanuel Macron durant sa campagne présidentielle, a fait naître la colère et l'incompréhension chez les élus locaux. 

De nombreux élus locaux s'inquiètent de l'exonération de la taxe d'habitation pour 80% des contribuables, une des promesses phare du candidat Emmanuel Macron lors de la présidentielle, qui doit être intégralement compensée par l'État. Pour apaiser les tensions, le gouvernement a promis de compenser "à l'euro près" le manque à gagner pour les communes.

Voici les principales mesures du projet de loi de finances pour 2018, soumis au vote des députés mardi en première lecture. D'autres mesures, comme la hausse de la CSG et la suppression des cotisations salariales dans le privé, figurent dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

30% en moins dès 2018

Selon le calendrier établi par l'exécutif, la réforme devrait débuter par une première baisse l'an prochain de 30% du montant de la taxe, soit 3 milliards d'euros. Près de 80% des foyers actuellement assujettis à cet impôt, soit plus de 17 millions de ménages, seront concernés. Deux étapes suivront en 2019 et 2020, avec des réductions de 6,6 milliards et de 10 milliards d'euros, pour arriver in fine à la suppression de cette taxe pour huit ménages sur dix.

 
584 commentaires - Taxe d'habitation : le gouvernement envisage de la supprimer totalement
  • J'y pensais cette nuit en dormant

    Jeune, je payais la vignette auto pour les vieux,

    Quand je travaillais on me prenait le lundi de pentecôte pour les Vieux,

    maintenant que je suis vieux on me prélève 1,7% de CSG pour les jeunes !……

    Qui est le con ?

  • Hier dans le journal de 20h, les journalistes ont bien expliqué ce qui va se passer pour compenser cette suppression. Il n'y a pas de miracle.
    TVA, taxe foncière ou impot sur le revenu vont augmenter.

  • supprimez l'impôt sur les revenus donc du travail et vous ferez 45% de satisfaits qui paient cet impôt injuste !

  • et si on supprimait plutôt l’impôt sur le revenu et le s personnels qui s'en occupent pour les répartir dans d'autres services en attendant leur départ, le chaumage baisserait, la croissance serait plus importante et il n'y aurait plus de déficit , on pourrait méme rembourser une partie de la dette

  • quand l'état fait un cadeau il est toujours empoisonné on va payer autre chose compenser la perte. rappelez vous la taxe professionnelle supprimée par Sarkozy elle à été remplacée par une autre appelée contribution foncière des entreprises ou qqchose comme cela

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]