France

Tarn-et-Garonne : des élus violemment agressés après s’être opposés à des gens du voyage

Trois élus dans le Tarn-et-Garonne ont tenté d’empêcher l’installation de caravanes de gens du voyage, dimanche 11 juin, et ont été agressés. Des plaintes ont été déposées, rapporte France 3 Occitanie.

Une intervention qui a mal tourné. Le maire de Castelsarrasin, Jean-Philippe Besiers, le maire de Moissac, Romain Lopez, et le président de la communauté de communes Terres des Confluences, Dominique Briois, ont été alertés par la population de l'installation d'une cinquantaine de caravanes des gens du voyage sur un terrain communal de Castelsarrasin (Tarn-et_Garonne). Ni une, ni deux, les trois élus locaux ont alors décidé de se rendre sur place, dimanche 11 juin.

Mais les choses ont rapidement dégénéré, rapporte France 3 Occitanie. Alors qu’il tentait de bloquer le passage pour ne pas laisser passer les caravanes, Dominique Briois a été bousculé et s’est retrouvé à terre. De son côté, le maire de Castelsarrasin a été violemment bousculé par les gens du voyage.

Des plaintes déposées

Nous prendrons toutes les mesures nécessaires, avec la préfecture et les associations militantes, pour faire en sorte que cette situation cesse”, a déclaré dans un communiqué, partagé à la suite de l’incident, Jean-Philippe Besiers. "Nous ne pouvons tolérer ce genre de situation, cet état de non-droit", a-t-il fustigé, avant de déclarer porter plainte.

Le président de la collectivité a, lui aussi, annoncé dans un communiqué, publié dimanche, vouloir déposer plainte : "Je vais déposer plainte. D’abord parce qu’essayer d’envahir des terrains comme ça, sans crier gare, ce n’est pas admissible. Et puis on ne force pas le passage comme ça, ce ne sont pas des comportements acceptables", a-t-il conclu.

publié le 12 juin à 18h55, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux