Tariq Ramadan visé par une nouvelle plainte aux Etats-Unis

Tariq Ramadan visé par une nouvelle plainte aux Etats-Unis
Tariq Ramadan lors d'une conférence au Bourget, le 7 avril 2012.

Orange avec AFP, publié le jeudi 08 mars 2018 à 20h09

L'islamologue suisse est en détention provisoire depuis sa mise en examen, vendredi 2 février, pour "viol" et "viol sur personne vulnérable".

D'après les informations de Libération ce jeudi 8 mars, une plainte pour agression sexuelle aurait été déposée en février contre Tariq Ramadan aux Etats-Unis. Les faits auraient été commis en août 2013 à Washington.

L'islamologue participait alors au 50e congrès de la Société islamique d'Amérique du Nord.



La plaignante, une Américaine musulmane d'une trentaine d'années, réside actuellement au Koweït, selon Libération. La plaignante raconte que le 31 août 2013, un peu avant deux heures du matin, Tariq Ramadan, qui lui avait donné rendez-vous dans sa chambre d'hôtel, a "placé son pénis dévêtu contre sa poitrine" et l'a "touchée au niveau du décolleté".

"Je pense qu'il y en aura d'autres"

Le 18 février dernier, une avocate, Rabia Chaudry, avait annoncé sur Facebook avoir signalé "une victime musulmane de Tariq Ramadan" auprès d'un procureur fédéral des Etats-Unis. "Je pense qu'il y en aura davantage", affirmait-elle dans son message publié sur Facebook.

Cette révélation intervient alors qu'une troisième femme a porté plainte pour viols contre Tariq Ramadan, mercredi 7 mars. En octobre 2017, Henda Ayari, ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque, était la première à déposer plainte à l'encontre du théologien suisse, pour "des faits criminels de viol, agressions sexuelles, violences volontaires, harcèlement, intimidation", qui se seraient produits en 2012. Quelques jours plus tard, une seconde plaignante s'était manifestée auprès de la justice, décrivant des faits similaires.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU