Tariq Ramadan a porté plainte contre ses trois accusatrices

Tariq Ramadan a porté plainte contre ses trois accusatrices
Tariq Ramadan, en mars 2016, à Bordeaux

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 27 février 2019 à 09h20

Selon RTL, le prédicateur a attaqué en justice les trois femmes qui l'accusent en France, affirmant qu'elles ont inventé les faits de viols pour lesquels il fait l'objet d'une procédure judiciaire.


Tariq Ramadan a déposé plainte pour "dénonciation calomnieuse" et "dénonciation d'une infraction imaginaire" contre ses trois accusatrices vendredi 22 février, révèle RTL mercredi 27 février. Son avocat Emmanuel Marsigny a indiqué que les trois séries de plaintes ont été déposées dans les villes de Montpellier, Rouen et Lille où vivent les trois femmes visées, Henda Ayari, "Christelle" et Mounia Rabbouj.




Pour sa défense contre "Christelle", Tariq Ramadan affirme que les relations avec la jeune femme étaient totalement consenties. Il fait notamment valoir un SMS disant "Si j'avais passé un mauvais moment, je serais partie". Il cite par ailleurs une expertise photo qui estime avec une probabilité "modérée à forte" que la plaignante se trouvait dans le public de la conférence de Tariq Ramadan au moment des faits dénoncés, alors qu'elle affirme avoir été séquestrée.


La brigade criminelle évoque également des mails à caractère sexuel envoyés par une deuxième plaignante qui "mettent à mal" ses accusations. Dans la plainte, la défense de Tariq Ramadan relève également que la plaignante Henda Ayari "n'a de cesse de lui écrire et de le solliciter (...), et cela jusqu'en 2014".

Quant à Mounia Rabbouj, les avocats de Tariq Ramadan font valoir d'une part des "centaines" de vidéos et de messages à caractère sexuel échangés entre les deux personnes, et d'écoutes téléphoniques dans lesquelles la plaignante dit qu'elle a été "manipulée" et qu'elle voulait retirer sa plainte.

Mis en examen le 2 février 2018, l'islamologue a ensuite passé neuf mois en détention provisoire, avant d'être remis en liberté à la mi-novembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.