Tabac, alcool, cannabis, écrans... Le télétravail augmente les pratiques addictives

Tabac, alcool, cannabis, écrans... Le télétravail augmente les pratiques addictives
(Photo d'illustration)
A lire aussi

publié le jeudi 05 novembre 2020 à 18h10

Lors du premier confinement, de nombreux Français ont consommé davantage d'alcool, de cannabis, de nourriture et d'anxiolytiques selon une étude Odoxa pour le cabinet GAE Conseil. 



Un petit verre de vin après une dure journée de labeur, des cigarettes fumées à la chaîne devant l'ordinateur installé dans le salon... Si le confinement mis en place pour faire face à l'épidémie de Covid-19 rime avec restrictions, il laisse également le champ libre à certaines pratiques addictives, alerte une étude* menée par Odoxa pour le cabinet spécialisé dans la prévention des pratiques addictives GAE Conseil et dévoilée jeudi 5 novembre par Le Parisien.

En effet, alors que 31% des salariés et 40% des manageurs affirment que les pratiques addictives sont fréquentes sur le lieu de travail, elles le sont encore davantage, en télétravail, ainsi que le confient 41% des salariés et 47% des manageurs. Les chiffres du premier confinement au printemps dernier sont par ailleurs sans appel : 5,5 millions des Français ont consommé davantage d'alcool, un fumeur de cannabis sur quatre a augmenté sa consommation, un Français sur deux a augmenté son temps devant les écrans, un sur cinq a mangé davantage et 22% ont augmenté leur consommation d'anxiolytiques ou de somnifères pour supporter l'inquiétude face à l'épidémie, la peur de l'avenir mais aussi la solitude ou l'ennui, selon une précédente étude**.

Aujourd'hui, 75% des sondés craignent une augmentation de leur consommation de tabac, 66% de leur consommation d'alcool et 55% de leur consommation de cannabis et 81 s'inquiètent d'un risque d'hyperconnexion. 

"Aujourd'hui, toutes les conditions sont en effet réunies pour ajouter des difficultés aux personnes déjà malades mais aussi à ceux, pas encore dans la dépendance, qui ont un trouble de l'usage des substances et pourraient bascule", prévient dans les colonnes du Parisien le docteur en addictologie Alexis Peschard, également président de GAE Conseil, appelant les entreprises et les pouvoirs publics à "se mobiliser". 

* "Impact du télétravail sur les pratiques addictives des Français en entreprise", étude réalisée du 28 septembre au 6 octobre 2020 auprès de 3.002 Français (1.587 salariés, 577 managers, 598 télétravailleurs).

** "Confinement, télétravail et comportements addictifs, le point de vue des Français", étude réalisée du 8 au 9 avril 2020 auprès de 1.003 Français, par Odoxa GAE Conseil. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.