Sur la route, un Français sur quatre admet jeter ses déchets par la fenêtre

Sur la route, un Français sur quatre admet jeter ses déchets par la fenêtre
Photo d'illustration

publié le vendredi 30 juillet 2021 à 12h22

Le Parisien relaie vendredi 30 juillet la septième édition de l'enquête de la fondation Vinci autoroutes sur le comportement des chauffeurs concernant leurs déchets. Il sont près d'un quart à les jeter par la fenêtre de leur voiture. 

"Heureusement, la jettomanie se soigne.

Il existe un remède, la poubelle". Voici le message diffusé sur les réseaux sociaux par la fondation Vinci autoroutes pour lutter contre les amoncellements de détritus sur le réseau autoroutier. 




Selon le Parisien, 25 tonnes de déchets sont ramassés chaque jour le long des autoroutes françaises. A l'heure du grand chassé-croisé des vacances, le quotidien révèle vendredi 30 juillet les résultats d'un sondage de la fondation Vinci autoroutes mené par l'institut Ipsos. 



Ainsi, 28 % des conducteurs reconnaissent jeter leurs déchets par la fenêtre de leur voiture en conduisant. 82 % d'entre eux justifient leur geste par l'absence de poubelles à proximité ou par des poubelles trop pleines. "Or, sur autoroute, il y a des aires de service avec des poubelles tous les quinze kilomètres", explique au Parisien Bernadette Moreau, déléguée générale de la fondation Vinci autoroutes. 

Les mégots restent les principaux fléaux des autoroutes avec 12 % des conducteurs qui avouent les jeter par la fenêtre. Nouveaux venus parmi les déchets de bords de routes, les masques sanitaires. "11 % des moins de 25 ans reconnaissent qu'il leur est déjà arrivé de jeter leur protection ou de le perdre", écrit le Parisien.




Une amende de 135 euros

Autre enseignement de ce sondage, 41 % des Français admettent ne pas vouloir garder les déchets dans leur voiture pour les jeter plus tard. Et 15 % d'entre eux estiment que leurs impôts doivent prendre en charge leurs déchets sauvages. 

Alors que 39 % des Français plaident pour une augmentation du montant des amendes pour lutter contre ces incivilités, le gouvernement prépare un texte dans ce sens. "Jeter des déchets sur la voie publique, un masque ou encore un mégot pourra être sanctionné d'une amende de 135 euros, contre 68 euros actuellement, selon un projet de décret, a annoncé en juin la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Brune Poirson.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.