Supermarchés : les vols en hausse à cause des caisses en libre-service

Supermarchés : les vols en hausse à cause des caisses en libre-service
Les caisses automatiques permettent aux clients de scanner eux-mêmes leurs produits.

Orange avec AFP, publié le mardi 26 juin 2018 à 17h00

Installées pour diminuer les files d'attente à la caisse, les bornes automatiques sont devenues le paradis des chapardeurs, selon une étude dévoilée par le magazine anglais The Conversation et repérée lundi par Le Progrès.

Les chiffres avancés par Emeline Taylor, enseignante en criminologie à la City University de Londres, sont édifiants : le développement des caisses automatiques a été accompagné d'une recrudescence du nombre de vols, explique la chercheuse dans une étude publiée en mai 2018. En Grande-Bretagne, un client sur cinq admet ainsi voler "régulièrement" des produits en passant par ces caisses automatiques.

Un pousse-au-crime ?

Les voleurs déploient différents stratagèmes pour arriver à leur fin, explique-t-elle.

Pour payer leurs fruits et légumes moins chers, certains choisissent ainsi volontairement des produits moins coûteux au kilo. Exemple : au lieu de déclarer deux kilos d'avocats à la caisse, le consommateur choisit la touche "carottes", moins onéreuses.

Un magasin australien a ainsi constaté qu'il avait facturé bien plus de carottes comparé à son stock restant, précise la chercheuse. Un constat répandu en Australie, où la police a dû lancer une campagne de répression ciblée contre ces vols à l'étalage.



D'autres méthodes sont utilisées : comme celle de mimer le passage d'un article devant le scanner en masquant le code-barres pour éviter que le produit ne soit comptabilisé. Certains substituent également les codes-barres d'autres produits pour les mettre sur ceux qu'ils souhaitent acheter.



"La fraude est si facile avec les machines que les clients les accusent de les inciter à passer à l'acte", explique la chercheuse, qui précise également que les voleurs ne sont pas uniquement les plus défavorisés. Selon elle, certains volent parfois pour "se divertir pendant les courses et "échapper à la routine quotidienne". "Cela montre que tous les vols ne sont pas forcément motivés par l'argent. Le nombre de bornes en paiement libre-service devrait atteindre 325.000 d'ici 2019, contre près de 190.000 en 2013.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.