Super U va mettre en place deux "heures calmes" par semaine pour les clients autistes

Super U va mettre en place deux "heures calmes" par semaine pour les clients autistes
Un magasin Super U à Hérouville-Saint-Clair, le 10 août 2004.

, publié le jeudi 14 novembre 2019 à 10h36

Une député MoDem a signé une proposition de loi visant à étendre l'initiative à toute la grande distribution.

Moins de lumière, pas de musique, réduction du bruit des caisses ou encore pas d'annonces au micro : Dès le 2 décembre, les 1.600 magasins U (U Express, Super U, Hyper U) vont mettre en place, tous les mardis entre 13h30 et 15h30 deux "heures calmes", a rapporté mercredi 13 novembre BFMTV. Objectif : rendre les magasins plus accessibles aux personnes atteintes de troubles autistiques, généralement hypersensibles au bruit, à la lumière ou à certaines odeurs.


L'idée avait été testée dans les magasins de Vierzon (Cher), Thourotte (Oise) et Mirepoix (Ariège). "L'expérimentation, en œuvre depuis plusieurs mois, est plébiscitée à la fois par tous les clients qui apprécient le calme du magasin et des collaborateurs qui accompagnent la démarche", a indiqué l'enseigne dans un communiqué.

"Notre modèle est celui d'un commerce de liens et de proximité, un commerce à visage humain, a expliqué le président de la coopérative de grande distribution, Dominique Schelcher. Je suis heureux de pouvoir déployer une initiative locale réussie et porteuse de sens d'un de nos associés à nos 1.600 magasins".


À l'origine de l'initiative, l'association "Espoir pour mon futur" et sa présidente, mère d'une petite fille autiste, qui avait pris contact avec l'Hyper U de Vierzon pour proposer le concept.

La députée MoDem du Cher, Nadia Essayan, a signé une proposition de loi visant à imposer à toutes les enseignes de la grande distribution une "heure silencieuse", à destination des personnes atteintes de troubles du spectre autistique (TSA). Selon la Cour des comptes, elles seraient 700.000 en France.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.