"Suicidez-vous", lancent des "gilets jaunes" aux forces de l'ordre

"Suicidez-vous", lancent des "gilets jaunes" aux forces de l'ordre
Des manifestants affrontent les forces de l'ordre samedi 20 avril lors de l'acte XXIII des "gilets jaunes" à Paris.

Orange avec AFP-Services, publié le samedi 20 avril 2019 à 21h00

Un groupe de manifestants a appelé les forces de l'ordre à se suicider, samedi 20 avril au cours de l'acte XXIII des gilets jaunes à Paris. Une séquence choquante pour une profession touchée par une vague de suicides.

"Honte à ceux qui se sont livrés à une telle ignominie !" Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, n'a pas tardé à réagir sur Twitter à une séquence qui a marqué l'acte XXIII des gilets jaunes, descendus une nouvelle fois dans la rue samedi 20 avril afin de réclamer plus de pouvoir d'achat.

Devant les policiers qui leur font face, un petit groupe de manifestants a entonné un chant très hostile : "suicidez-vous". Outre le locataire de la place Beauvau, cet épisode a choqué la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, Frédérique Vidal.




Il n'y a pas qu'au gouvernement, que ces propos ont suscité des réactions. Chez les Républicains, Christian Estrosi, le maire de Nice. Des propos "ignobles", scandés par "des voyous". Des "cris inhumains" pour le candidat républicain aux élections européennes, François-Xavier Bellamy. Depuis le mois de janvier, 28 policiers se sont donnés la mort. Les deux derniers suicides en date sont ceux d'une capitaine de police de Montpellier et d'un policier de Paris, décédés jeudi 18 avril. Une intersyndicale de la profession avait demandé à être reçue en urgence par Christophe Castaner.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.