Succession au Medef : l'avenir du paritarisme au coeur des débats

Succession au Medef : l'avenir du paritarisme au coeur des débats

LesEchos, publié le lundi 05 février 2018 à 07h47

Faut-il en finir avec la gestion paritaire des principaux organismes sociaux ? Cette question risque d'animer plus d'un débat entre les différents candidats à la succession de Pierre Gattaz à la tête du Medef. Si tous conviennent du fait que la dette sociale accumulée, notamment par l'Assurance-chômage, n'est pas viable à long terme sans réforme d'ampleur, leurs visions de l'avenir du paritarisme sont très différentes.

A l'un des bouts du spectre se trouve le candidat le plus libéral, Jean-Charles Simon, qui veut mettre fin à toute négociation sociale interprofessionnelle ou conventionnelle obligatoire et estime que les partenaires sociaux n'ont pas à se mêler de la gestion des organismes sociaux.

A l'autre bout, même s'il n'est pas encore officiellement candidat, Alexandre…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Succession au Medef : l'avenir du paritarisme au coeur des débats
  • Jean Charles Simon excellent futur patron du Medef, ultra liberal, tout comme le Président de la République Macron que le suffrage universel de mai 2017 a donné à la France,

    les travailleurs, chômeurs et retraités français vont être content, ils vont en avoir 2 pour le prix d'une seul élection !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]