Strasbourg : la place Kléber évacuée après un appel menaçant

Strasbourg : la place Kléber évacuée après un appel menaçant
La place Kléber à Strasbourg, le 26 octobre 2016.

Orange avec AFP, publié le vendredi 06 octobre 2017 à 21h40

FAIT DIVERS. Vendredi 6 octobre vers 18h30, la place Kléber, située au cœur de Strasbourg, a été évacuée après un appel menaçant à l'AFP.

L'auteur de l'appel a été interpellé quelques heures plus tard.

"Dégagez, vous avez une heure". Voici le coup de fil reçu vendredi en fin d'après-midi par un journaliste de l'Agence France Presse (AFP). Ce dernier a alors immédiatement alerté les forces de l'ordre qui ont fait évacuer l'immeuble de la Maison Rouge où se trouve l'AFP et ont sécurisé tout le périmètre à proximité, rapportent France 3 et France Bleu.

Une information confirmée par la suite par la préfecture sur Twitter.



La place Kléber, la place de l'Homme de fer ont été vidées et fermées, tout comme la rue du Faubourg National, selon la chaîne de télévision. Les commerces ont été également fermés et certains clients confinés à l'intérieur. Le service des trams a été interrompu entre Les Halles et Langstross et entre Elsau et Homme de Fer.

L'AUTEUR DE L'APPEL INTERPELLÉ

Les démineurs venus de Colmar ont vérifié les locaux et les alentours, sans rien trouver. Le périmètre de sécurité a été levé place Kléber vers 21h, a annoncé la préfecture sur Twitter.



L'auteur de l'appel a été identifié et interpellé par les policiers rue du Faubourg National, selon France Bleu et les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA).



Selon plusieurs témoignages recueillis sur place par DNA, "il a été entendu comme des explosions ou des coups de feu". Le quotidien régional explique qu'il devait s'agir "plus vraisemblablement" de grenades assourdissantes actionnées par les forces de l'ordre.

UN CANULAR ?

Interrogée par France 3, l'assistante de rédaction qui a reçu l'appel pense qu'il s'agit d'un canular. Celui qui a appelé était "un homme, pas un jeune, je dirais la cinquantaine. Le numéro n'était même pas masqué, un 03 88.... Il a juste dit : 'vous avez une heure pour dégager, sinon y'aura beaucoup de dommages collatéraux.' Nous avons transmis ce numéro à la police et évacué le bâtiment. À mon avis, c'est plus un canular..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.