Stationnement payant des deux-roues : la mairie de Paris espère récupérer 25 millions d'euros

Stationnement payant des deux-roues : la mairie de Paris espère récupérer 25 millions d'euros
(illustration)

publié le mercredi 16 juin 2021 à 12h32

La mairie de Paris veut inscrire la mesure "dans un cadre plus général qui est celui du changement de comportement et des aides avec l'accompagnement nécessaire pour changer de motorisation".

La mise en place du stationnement payant à Paris pour les deux-roues devrait rapporter jusqu'à 25 millions d'euros de recettes à la municipalité, a assuré mercredi 16 juin l'adjoint  à la mairie de Paris en charge des transports, Christophe Najdowski.

"C'est une mesure juste et proportionnée, puisque le tarif qui est proposé correspond à la moitié du tarif qui est payé par les automobilistes", a-t-il expliqué sur franceinfo, rappelant que les véhicules électriques ne sont pas concernés. "Il faut faire en sorte qu'on ait une conversion progressive vers des véhicules qui soient moins polluants, il est normal aussi que chacun contribue à l'utilisation de l'espace public, a encore estimé l'adjoint. Les deux roues motorisés thermiques émettent des polluants, et émettent aussi des gaz à effet de serre, et utilisent l'espace public."


Christophe Najdowski a également écarté le risque de voir les motards reprendre leur voiture, évoquant les aides financières à l'achat de scooters ou de trottinettes électriques.

"Ça s'inscrit aussi dans un cadre plus général qui est celui du changement de comportement et des aides avec l'accompagnement nécessaire pour changer de motorisation, soit changer de véhicule", selon lui.


Interrogé sur l'aspect financier, l'adjoint a estimé les recettes supplémentaires à "20 à 25 millions d'euros" pour la mairie de Paris. "Cela va permettre de désencombrer l'espace public pour d'autres usages, pour élargir les trottoirs, pour planter, végétaliser la ville, a assuré Chirstophe Najdowski. On en a besoin aujourd'hui, à l'heure du changement climatique."

"On va augmenter le nombre de places pour les personnes en situation de handicap a-t-il enfin indiqué. Tous les Franciliens, commerçants et artisans franciliens pourront se garer avec des tarifs préférentiels à Paris. On va augmenter le nombre de places de livraison, et le nombre de bornes de recharge électrique."





 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.