Starmed veut devenir le "chaînon manquant" des soins d'urgence

Starmed veut devenir le "chaînon manquant" des soins d'urgence
A lire aussi

La Tribune, publié le vendredi 08 juin 2018 à 22h06

Située à Marseille, la start-up qui propose des produits stoppant les hémorragies veut jouer un rôle dans les premiers secours. Ciblant le marché français, cette TPE encore "artisanale " entend développer ses moyens financiers et humains.

C'est auprès des militaires en Iraq que Joël Mercier, alors électronicien prestataire de l'armée, découvre les poudres hémostatiques, c'est-à-dire arrêtant les hémorragies, produites essentiellement aux Etats-Unis et en Allemagne. Peu utilisées dans en médecine, ces poudres sont très répandues sur les champs de bataille, car il faut pouvoir agir vite. "On a quinze minutes pour arrêter une hémorragie", souligne Joël Mercier. "Au-delà, les chances de survie passent de 90 à 18 %". Un laboratoire souffle à l'électronicien de se

Lire la suite sur La Tribune

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.