Soupçons de corruption en Afrique : trois questions sur la mise en examen de Vincent Bolloré

Soupçons de corruption en Afrique : trois questions sur la mise en examen de Vincent Bolloré©ERIC PIERMONT / AFP

franceinfo, publié le jeudi 26 avril 2018 à 01h43

Le groupe Bolloré dans la tourmente. Mercredi 25 avril, les juges Serge Tournaire et Aude Buresi ont mis en examen Vincent Bolloré pour corruption d'agent public étranger, complicité d'abus de confiance et de faux et usage de faux. Il a quitté le pôle financier du TGI de Paris sans être soumis aux obligations d'un contrôle judiciaire. Franceinfo fait le point sur les soupçons de corruption en Afrique qui pèsent sur l'homme d'affaires.

1Que reproche-t-on à Vincent Bolloré ?

Le milliardaire est soupçonné d'avoir obtenu les concessions des ports de Conakry et de Lomé, en Afrique, en contrepartie de services rendus aux dirigeants locaux, via sa filiale de communication Havas.

En effet, l'une des filiales du groupe Bolloré, SDV, a obtenu la gestion du port de Conakry (Guinée)

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.