Soupçons d'euthanasie dans une maison de retraite du Doubs

Soupçons d'euthanasie dans une maison de retraite du Doubs
Une pensionnaire d'un Ehpad marche dans un couloir, le 24 décembre 2014 à Nantes (illustration)

, publié le samedi 26 janvier 2019 à 13h30

Une enquête a été ouverte après le décès suspect d'une résidente d'un Ehpad de Pontarlier, dans le Doubs, indique le journal l'Est républicain.

Un signalement avait été émis après ce décès, survenu au printemps 2018, a confirmé l'agence régionale de santé (ARS) à France Info, samedi 26 janvier. À la suite de ce signalement, une inspection a eu lieu les 3 et 4 décembre dans la maison de retraite du Larmont. Le parquet de Besançon a ensuite été saisi. 



Surmortalité des patients

"Les premiers constats qui m'ont été apportés sont préoccupants", a indiqué le procureur de la République, Étienne Manteaux, à l'Est républicain. "C'est pourquoi j'ai décidé d'ouvrir une enquête préliminaire pour 'homicide involontaire'", a-t-il poursuivi. Deux éléments ont été jugés inquiétants : une surmortalité des résidents par rapport à la moyenne nationale, et l'utilisation de médicaments "jamais ou rarement utilisés dans la majorité des Ehpad", a précisé le procureur. L'Est républicain évoque des soupçons d'euthanasie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.