Soupçons d'agression sexuelle : des ex-collaboratrices de Pierre Joxe prennent sa défense

Soupçons d'agression sexuelle : des ex-collaboratrices de Pierre Joxe prennent sa défense
L'ancien ministre socialiste, Pierre Joxe, le 2 juin 2012 à Paris.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 26 octobre 2017 à 17h45

Dans une lettre ouverte publiée mercredi, 20 ex-collaboratrices de Pierre Joxe affirment avoir "confiance" en l'ancien ministre de la Défense et de l'Intérieur, accusé d'agression sexuelle par l'écrivaine Ariane Fornia.

"Nous exprimons notre indignation face aux accusations qui portent atteinte à l'honneur de Pierre Joxe", poursuivent ces femmes ayant travaillé "au cours des cinq dernières décennies" avec l'ancien membre du Conseil constitutionnel. Elles assurent qu'aucune "n'a jamais eu à connaître la moindre attitude déplacée de sa part" et qu'il a nommé, "à l'encontre des usages en vigueur, des femmes dans des postes de haute responsabilité" .

"CE N'EST PAS POSSIBLE"

"Aucune d'entre nous ne serait restée à ses côtés aussi longtemps s'il n'avait pas toujours manifesté un strict respect vis-à-vis des femmes", insistent-elles, assurant être "solidaires de toutes les victimes de harcèlement".

"Nous lui renouvelons sans réserve la confiance qu'il nous a de tout temps inspirée, et aspirons à ce que son honneur lui soit rendu sans délai et sans réserve", ajoutent ces ex-collaboratrices.

"Moi je le connais depuis 1981, j'avais 29 ans à l'époque, j'étais sa collaboratrice au Conseil régional de Bourgogne. Nous avons ensuite milité ensemble au PS. J'ai assisté à de nombreuses réunions avec lui. Il n'y a jamais eu un geste, un regard, une parole déplacée chez cet homme-là", a également déclaré à la presse la maire adjointe de Dijon Colette Popard. "Toujours dans le respect, la rigueur qu'on lui connaît. Moi je suis une féministe. Il ne peut pas avoir eu un dérapage. Ce n'est pas possible".



Accusé par l'écrivaine Ariane Fornia d'agression sexuelle lors d'une soirée à l'opéra au printemps 2010, Pierre Joxe, 82 ans et figure de la mitterrandie, a fermement récusé vendredi les allégations de la jeune femme, fille de l'ex-ministre sarkozyste Éric Besson.

Les vingt collaboratrices signataires de cette lettre ouverte sont Solange Apik, Claude Baraf, Josine Bitton, Myriam Coret, Fabienne Costa, Catherine de Kersauson, Valentine de Pontbriand, Chantal Jourdan, Annette Labat, Lise Lentignac, Josiane Loubiere, Elisabeth Marillier, Béatrice Marre, Myriam Mazouzi, Colette Popard, Danièle Poux, Liliane Renaud, Marianne Seropian Van Weel, Annie Snanoudj-Verber, Arlette Souchet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.