Sophie Pétronin : l'otage oubliée

Sophie Pétronin : l'otage oubliée©Capture France 2

Source franceinfo, publié le lundi 25 décembre 2017 à 15h56

Sophie Pétronin, humanitaire française et médecin, dirigeait depuis plus de 20 ans une ONG qui soignait des enfants orphelins ou atteints de malnutrition à l'est du Mali. C'est là qu'elle est enlevée le 24 décembre 2016 par des hommes armés.

Ses proches sont sans nouvelles et interpellent l'État français. Il n'existe qu'une trace de la captivité de Sophie Pétronin : une vidéo de propagande d'Al-Qaïda en juillet dernier. Elle apparaît amaigrie et fatiguée.



Pour la retrouver, le gouvernement dit faire son maximum, mais la famille s'inquiète de propos tenus par Emmanuel Macron qualifiant les ravisseurs de "voyous". "Si on ne sait pas, c'est qu'on n'a pas fait ce qu'il fallait pour savoir", estime le fils de Sophie Pétronin. Pour la troisième fois, il se rendra au Mali dans quelques jours, toujours dans le même but : que sa mère ne soit pas un otage oublié.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
48 commentaires - Sophie Pétronin : l'otage oubliée
  • Les risques sont bien présents,et,aussi cette dame est consciente de ce qu'elle pouvait subir,mais les gens qui,l'ont "Forcée à les suivre,pour tout traitement ou mental,médical,nutritionnel,ne sont pas crédible à tout point de vue,notamment le responsable de ce genre de manipulation ,il est loin d'avoir eu la chance de vivre à sa naissance,dommage.

  • avatar
    sylvie-59  (privé) -

    L'état a suffisamment alerté sur les pays à risques où il est conseillé de ne pas se rendre. Cette dame a décidé seule d'y être avec les risques encourus faisant fi des recommandations de sécurité. L'état n'a donc pas d'obligation envers elle, s'il peut aider à sa libération tant mieux mais que ses proches en viennent à critiquer l'action de la France est parfaitement déplacé. Ces personnes auraient été plus avisées de dissuader leur parente de se rendre dans ce pays.

  • avatar
    lepicard  (privé) -

    C'est bien malheureux cette situation et je plains la famille ! Mais ! Pourquoi aller si loin il y a tellement à faire en France, ici aussi des enfants ont besoin d'être aimés ... Alors ? Pourquoi??

  • il est aussi probable que les gens non crédibles qui ont réalisé cet enlèvement avait besoin d'aide humanitaire parmi ceux qui vivent avec eux,mais ceci ,n'est pas une solution,il doit manquer de certaines aides médicales,nutrition,pour des enfants,
    Le responsable ,il y a un qui existe, mais voila le courage de se dévoiler est autre chose.

  • Non ce n'est pas la seule otage oubliée, Salah Hamouri, jeune avocat franco-palestinien croupit dans les goulags d'Israël depuis plus de 145 jours, il a été arrêté par les autorité israélienne, sans que rien ne lui soit reproché, il n'y a aucun chef d'inculpation, il n'a pas été jugé, il se rendait simplement en Palestine et devait donc depuis un avion atterrir sur le territoire Israélien, il a été arrêté à l'aéroport !!!