Sondage: 60% des Français ont une mauvaise opinion de la mondialisation

Sondage: 60% des Français ont une mauvaise opinion de la mondialisation

Des conteneurs au port du Havre, le 23 octobre 2017

AFP, publié le jeudi 15 mars 2018 à 07h35

Une majorité de Français a une mauvaise opinion de la mondialisation et juge préférable d'imposer des normes plus strictes sur les produits entrants et sortants, montre jeudi un sondage OpinionWay.

Réalisé pour la sixième édition du Printemps de l'Economie, cette enquête réalisée en ligne entre le 14 et 16 février auprès d'un échantillon de 1.002 personnes révèle que 60% des répondants ont une mauvaise opinion de la mondialisation.

"Si, aux yeux des Français, l'Asie et l'Amérique du Nord sont, sans surprise, les grands gagnants de la mondialisation, plus d'un sondé sur deux (55%) juge que celle-ci a plutôt des effets négatifs sur tous les autres pays, y compris l'Europe", commente dans un communiqué Frédéric Michaud, directeur des études chez OpinionWay.

Concernant la France, la mondialisation a eu des effets négatifs sur les salaires pour 65% des personnes interrogées et sur l'emploi pour 64% d'entre elles.

Interrogés sur les échanges commerciaux, les répondants jugent à 66% qu'il faut imposer des normes plus strictes sur les produits entrants et sortants. Seuls 13% pensent qu'il faut supprimer davantage les obstacles pour faciliter les échanges commerciaux.

L'Union européenne est en train de négocier un accord de libre-échange avec le Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay et Uruguay), ce qui suscite notamment l'inquiétude des agriculteurs français.

Trois quarts des Français estiment que la mondialisation va s'étendre à tous les secteurs de l'économie. 

Ils sont 71% à être pessimistes sur ses effets pour l'avenir des prochaines générations, et 67% le sont pour l'avenir de la France. 

Fait notable, "l'écart se resserre entre catégories populaires et favorisées, entre supposés perdants et supposés gagnants de la mondialisation", observe Pierre-Pascal Boulanger, président-fondateur du Printemps de l'économie, un événement annuel de plusieurs jours qui a pour ambition de proposer au grand public et notamment aux jeunes de réfléchir à un thème de l'actualité économique.

Dans le détail, 62% des catégories socio-professionnelles supérieures (CSP+) et 71% des CSP- sont pessimistes pour l'avenir de la France. "Le ressenti pessimiste gagne fortement les catégories les plus favorisées, qualifiées, les mieux rémunérées", note M. Boulanger.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
56 commentaires - Sondage: 60% des Français ont une mauvaise opinion de la mondialisation
  • Toutes les nations sont confrontées à la mondialisation de l'économie.Pourquoi certains pays ont beaucoup de difficultés à affronter une économie mondialisée alors que d'autres s'en accommodent parfaitement et prospèrent.Pourquoi l'Allemagne affiche un excédent de la balance extérieure égal à cinq fois le déficit de la France et;en plus;les Allemands ont un niveau de vie meilleur que celui des Français.Un simple exemple : La machine outil allemande est exportée dans le monde entier alors que l'industrie française de la machine-outil a pratiquement disparu.

  • Oui, alors ces 66% là, fermons leur les solderies en tout genre, les hypermarchés, afin qu'ils retournent dans les petits commerces, y faire vivre des emplois !!! Il faut aussi être cohérent. Il faut aussi leur abolir les compagnies d'avions à bas coût pour se rendre dans le monde , et on verra. Comme quoi, un sondage comme celui-ci n'a aucun sens, c'est comme se lever du bon pied ou pas .

  • Cet accord de libre-échange avec le Mercosur est très inquiétant ... nous allons acheter à bas prix des produits agricoles, et pendant que nos agriculteurs continueront à faire faillite et à vendre leur terres à l'étranger, à la finance.
    La financiarisation de l'agriculture, ça vous tente ?

    Pas moi ....

  • sortons déjà de cette europe et remettons nos frontières.

    Et revenons a une économie du Moyen Age basée sur de petites exploitations agricoles locales ! ! !

  • donc de macron,mondialiste effrené