Somme : d'incroyables œuvres d'art éphémères sur la plage de Fort-Mahon

Somme : d'incroyables œuvres d'art éphémères sur la plage de Fort-Mahon©Panoramic (photo d'illustration)
A lire aussi

publié le dimanche 12 septembre 2021 à 13h31

Samedi 11 et dimanche 12 septembre a lieu la 6e édition du Beach Art Festival, qui consiste à dessiner dans le sable, sur des formats gigantesques, des œuvres d'art éphémères, rapportent France 3 Régions et Le Courrier Picard.

À vos marques, prêts, partez ! Dans la Somme, sur la plage de Fort-Mahon, une compétition déchaîne les passions, ce week-end des samedi 11 et dimanche 12 septembre. La 6e édition du Beach Art Festival a lieu, détaille France 3 Régions.

Les participants doivent dessiner dans le sable et créer des œuvres d'art éphémères grands formats. Mais les artistes sont contraints d'aller vite : ils n'ont que trois heures pour exécuter leur création. Bardés de balais, de râteaux, de rouleaux à main et d'une panoplie d'outils divers, les compétiteurs se laissent guider par leur inspiration. "Nous faisons des requins-baleines. Ce sont les enfants qui ont choisi le thème et qui exécutent avec nous", expliquent Pascal et Thierry au Courrier Picard.



Un jury aidé par les images prises par un drone

En famille ou entre amis, le concours voit aboutir de superbes tableaux dans le sable. Mais il convient d'être extrêmement précis et minutieux pour travailler cette matière peu commune pour pareilles œuvres d'art. Les trois heures passées, un jury se réunit et tranche sur le vainqueur, aidé par les images filmées par un drone. "Il [le jury] est composé de différents milieux. On a la marine nationale par exemple ou des artistes. Chacun donne son avis, parle avec sa sensibilité, mais souvent, on se met vite d'accord", se réjouit Céline Leclercq, directrice de l'office de tourisme de Fort-Mahon, citée par France 3 Régions.

Chaque participant a sa technique et son approche. Certains font des trous dans le sable, d'autres le grattent un peu : l'idée est de jouer avec les différentes nuances de couleurs et les textures. "On a préparé le dessin à l'avance. On sait que l'on a des parcelles de 20 mètres, donc j'ai fait un quadrillage de 20 cm sur 20 cm, et il n'y a plus qu'à le transposer sur la plage", précise Samuel. De son côté, Nicolas, père de famille, opère comme chef de chantier. "On va essayer de se fier au dessin, on a nos repères. On espère qu'à la fin cela ressemblera à une raie manta." Dimanche 12 septembre, place au concours en individuel, ou aux performances artistiques des enfants. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.