Soldats tués au Mali : la CGT chômeurs du Morbihan évoque le "colonialisme" de la France

Soldats tués au Mali : la CGT chômeurs du Morbihan évoque le "colonialisme" de la France
Un manifestants de la CGT à Paris, le 19 décembre 2018. (illustration)

, publié le mercredi 27 novembre 2019 à 13h43

"Il ne faut pas fermer les yeux sur l'objectif de la France", estime le syndicat.

La CGT chômeurs du Morbihan a provoqué l'indignation des internautes mardi 26 novembre, en évoquant sur Twitter le colonialisme de la France, alors que treize militaires français ont trouvé la mort dans un accident d'hélicoptère.



"Toutes nos pensées aux familles de militaires morts pour le colonialisme au #Mali", a posté sur Twitter le compte "CGT Chômeurs 56". Un autre message a été diffusé: "Nous ne souhaitons bien sûr pas incriminer les soldats morts au Mali. Ils n'ont fait qu'exécuter les ordres. Mais il ne faut pour autant pas fermer les yeux sur l'objectif même de la présence militaire française sur place".


Ces tweets ont suscité de nombreuses réactions indignées d'internautes. Contactée par téléphone, la CGT du Morbihan n'était pas disponible pour commenter ces messages.

Treize militaires français de la force Barkhane ont péri lundi soir au Mali dans la collision de deux hélicoptères lors d'une opération de combat contre des jihadistes, dans un contexte sécuritaire alarmant au Sahel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.