Social : Jean Castex annonce "décaler la mise en oeuvre" de la réforme de l'assurance-chômage

Social : Jean Castex annonce "décaler la mise en oeuvre" de la réforme de l'assurance-chômage
Pour faire face à la crise, l'exécutif souhaite repousser la réforme prévue de l'assurance-chômage.

, publié le mercredi 08 juillet 2020 à 09h30

Interrogé par Jean-Jacques Bourdin ce mercredi, le Premier ministre a indiqué vouloir décaler la mise en oeuvre de la réforme de l'assurance-chômage et rouvrir les négociations sur les retraites. 

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé mercredi sur RMC et BFMTV son intention de "décaler la mise en oeuvre" de la réforme de l'assurance-chômage, dont les syndicats réclamaient l'abandon.



Indiquant qu'il "approuvait" cette réforme "faite au moment où la France avait (...) engrangé la plus forte baisse" du chômage et avant la crise du Covid-19, M. Castex a estimé que "le fil conducteur, c'est la vie quotidienne des gens, donc on adapte nos outils aux réalités dans leur intérêt".

Réunir les partenaires sociaux

Si l'exécutif avait fait comprendre qu'il reviendrait sur le durcissement de l'ouverture de droits (six mois de travail sur les 24 derniers depuis le 1er novembre contre quatre sur 28 avant), il restait flou sur deux mesures prévues au 1er septembre: le nouveau calcul de l'allocation pour ceux, souvent précaires, qui alternent contrats courts et chômage d'une part et la dégressivité après six mois pour les haut salaires d'autre part.

Sur le dossier des retraites, le Premier ministre a indiqué mercrediqu'il souhaitait réunir "ensemble" les partenaires sociaux "avant le 20 juillet". 

Il souhaite "rouvrir les négociations" sur le volet universel de la réforme, se pencher sur le financement et souhaite réunir les partenaires sociaux "tous ensemble avant le 20 juillet", après les avoir reçu séparément jeudi 9 et vendredi 10.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.