SNCF : une grève pour le premier grand départ des vacances en juillet ?

SNCF : une grève pour le premier grand départ des vacances en juillet ?
Le taux de grévistes à la SNCF est tombé à 10,80% lundi 18 juin, soit le niveau le plus bas depuis le lancement du mouvement contre la réforme ferroviaire début avril (Illustration).
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 18 juin 2018 à 18h00

La CGT Cheminots devait proposer à l'intersyndicale trois nouveaux jours de grève contre la réforme ferroviaire les 2, 6 et 7 juillet. Néanmoins, le premier syndicat de la SNCF va "modifier un peu" cette proposition lors de la réunion qui aura lieu mardi.

Malgré les contestations des syndicats et la grève perlée entamée début avril, la réforme ferroviaire a été définitivement adoptée la semaine dernière au Parlement.

Mais, Laurent Brun, de la CGT Cheminots, a annoncé vendredi 15 juin que la grève à la SNCF allait "se poursuivre" en juillet, au-delà du calendrier de l'intersyndicale, qui avait fixé le dernier jour du mouvement au 28 juin. "Pour combien de temps? On verra. Comment? On verra. Il n'est pas question de s'arrêter au calendrier puisque le gouvernement souhaite passer en force", a prévenu le responsable du premier syndicat de la SNCF.

Lors de la précédente réunion intersyndicale, qui a eu lieu mercredi 13 juin, la CGT Cheminots avait "proposé" aux autres membres (UNSA, SUD, CFDT) de faire grève "les 2, 6 et 7 juillet". Une proposition que le syndicat compte "modifier un peu", a précisé lundi 18 juin l'AFP Laurent Brun.



Cette réunion initialement prévue ce lundi 18 juin aura finalement lieu mardi 19 juin après-midi. Cette rencontre aura donc lieu après que l'Unsa ferroviaire et la CFDT Cheminots auront réuni leurs instances nationales afin de prendre une décision sur une poursuite ou non du mouvement de grève.

Cette réunion intervient au lendemain du 32e jour de grève de la SNCF, où le taux de grévistes étaient au plus bas à 10,8% depuis le lancement du mouvement début avril.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.