SNCF : malgré la grève, le trafic devrait être "normal"

SNCF : malgré la grève, le trafic devrait être "normal"
Une employée de la SNCF à la gare de l'est en avril 2019.

, publié le dimanche 02 juin 2019 à 18h00

Opposés à la réforme ferroviaire, les syndicats de cheminots ont prévu une grève mardi 4 juin. Seules quelques petites perturbations sont attendues.

Ils souhaitent "remettre la pression".

Les cheminots vont manifester mardi 4 juin contre la réforme ferroviaire qui prévoit l'ouverture à la concurrence. Malgré tout, la SNCF attend un trafic normal sur l'ensemble du réseau, à l'exception des TER des Hauts-de-France et du Centre-Val de Loire. "Le trafic sera normal pour les TGV, les Intercités, les Transiliens, l'Eurostar et Thalys et quasi normal pour les TER", a indiqué dimanche à l'AFP une porte-parole de la SNCF. Les perturbations attendues pour les TER concerneront "un train sur deux dans les Hauts-de-France et un sur cinq dans la région Centre-Val de Loire", a-t-elle ajouté. 

"Situation alarmante"

Les quatre syndicats, dont les 36 jours de grève unitaire n'avaient pas bloqué la loi l'an dernier, ont dénoncé une "situation sociale alarmante" à la SNCF où les "réorganisations permanentes" entraînent des suppressions de postes.
Avant la manifestation, prévue de la place d'Italie jusqu'à Montparnasse à Paris, les cheminots se rassembleront à 11h devant le siège de l'Union des transports publics et ferroviaires (UTP, organisation patronale) où doivent être reçus les syndicats de la restauration ferroviaire.


Ces organisations réclament le rattachement de leur secteur à la branche du transport ferroviaire et non à celle de la restauration de collectivités. La CGT et SUD-Rail de la restauration ferroviaire appellent le personnel "de toutes les entreprises de (cette) activité" à faire grève le 4 juin pour "défendre" leur convention collective, selon un communiqué de SUD-Rail.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.