SNCF : le trafic interrompu pendant deux heures en gare de Rennes à cause d'une odeur suspecte

SNCF : le trafic interrompu pendant deux heures en gare de Rennes à cause d'une odeur suspecte
La gare de Rennes, le 12 septembre 2013.

Orange avec AFP-Services, publié le samedi 23 février 2019 à 15h47

En raison de la suspicion d'une fuite de gaz, un périmètre de sécurité a été instauré samedi midi, englobant la gare et le métro. L'odeur provenait en fait d'eau stagnante.

La gare de Rennes a été complètement évacuée, ce samedi 23 février à midi.

Une odeur de gaz suspecte décelée au niveau des travaux en cours devant la gare et de l'accès au métro a conduit à l'immobilisation des train et métros.   

Un périmètre de sécurité a été instauré vers 12h30 englobant la gare et le métro, immobilisant au passage deux TGV sur les voies, qui ont été évacués, a précisé la préfecture d'Ille-et-Vilaine. Selon la police, environ 1.300 passagers ont été débarqués des trains immobilisés entre Rennes et la commune voisine de Cesson-Sévigné.



Des reconnaissances ont été lancées pour déceler l'origine de l'odeur suspecte. Les pompiers, la police nationale et des agents de GRDF se sont rendus sur place en nombre. Un véhicule d'intervention chimique et biologique a également été dépêché sur place, selon Ouest-France. 


Finalement, il ne s'agissait pas de gaz mais d'émanations provenant d'eau stagnante dans un local technique. Le périmètre a été levé vers 14h20 et la gare rouverte, permettant la reprise du trafic SNCF.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.