SNCF : la canicule pourrait entraîner des retards, prévient Pepy

SNCF : la canicule pourrait entraîner des retards, prévient Pepy
Guillaume Pepy le 27 février au siège de la SNCF, à Saint-Denis

, publié le vendredi 27 juillet 2018 à 10h00

Au premier jour du week-end le plus chargé de l'année, le patron de la SNCF a mis en garde sur de possibles retards vendredi 27 juillet.

Invité de la matinale de RTL vendredi, Guillaume Pepy a prévenu les voyageurs qui comptent prendre le train ce week-end pour partir ou rentrer de vacances : des retards sont à prévoir. Les fortes chaleurs pourraient causer des dysfonctionnements et ralentir le trafic, notamment en raison de la dilatation des rails. "La canicule ne va pas très bien avec les trains à l'heure", a déclaré le PDG de la SNCF. "Je demande de la compréhension et de la bienveillance." Un préavis de grève a également été déposé par la CGT pour vendredi mais le mouvement ne devrait pas entraîner de perturbation majeure.



Un million de voyageurs sont attendus dans les gares de France pour le traditionnel chassé-croisé de l'été entre juillettistes et aoûtiens. Dans la nuit de jeudi à vendredi, "20% de travail a été fait en plus pour que le maximum de climatisation fonctionne", a précisé Guillaume Pepy.



Vendredi matin, Météo France a placé 21 départements en vigilance aux orages et à la canicule. Au plus chaud de la journée, on attend entre 35 à 38 degrés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.