SNCF : "Il n'y a pas de plan de fermeture des petites lignes", assure Guillaume Pepy

SNCF : "Il n'y a pas de plan de fermeture des petites lignes", assure Guillaume Pepy
Le dirigeant de la la SNCF ne briguera pas de troisième mandat à la tête de la société ferroviaire.

Orange avec AFP-Services, publié le dimanche 28 avril 2019 à 09h00

"La régularité des TER mesurée depuis cinq mois n'a jamais été aussi bonne depuis dix ans", assure le dirigeant de la SNCF, Guillaume Pepy, dans une interview au Journal du Dimanche.

Le dirigeant de la SNCF a accordé un entretien au Journal du Dimanche dans lequel il répond aux critiques des usagers et des collectivités territoriales. Dans cette interview publiée ce dimanche 28 avril, il défend son bilan et espère bien remporter les futurs appels d'offres, notamment dans les régions.

Mais le défi est de taille car certaines, à l'image des Hauts-de-France présidés par Xavier Bertrand, souhaitent ouvrir à la concurrence une partie du transport ferroviaire régional, estimant que la "qualité du service de la SNCF [s'était] considérablement dégradée". 


Pourtant Guillaume Pepy souligne que "la régularité des TER mesurée depuis cinq mois n'a jamais été aussi bonne depuis dix ans". Le dirigeant évoque même "un taux de ponctualité proche de 93%".

De son côté, l'Autorité de la qualité de service dans les transports, avait souligné que 17% des Intercités étaient arrivés en retard en 2018, contre 14,6% en 2017. 

Des réouvertures de lignes "passées sous silence", selon Pepy

Concernant l'avenir du réseau TER, le PDG a assuré qu'"il n'y a pas de plan de fermeture des petites lignes", estimant toutefois qu'un "statu quo pourrait nous mener droit dans le mur". Et de citer en exemples les "réouvertures passées sous silence", comme celle de la ligne Belfort-Delle.

Selon lui, la "priorité des priorités, c'est la modernisation du réseau le plus fréquenté". "Je ne crois pas au tout-TGV", a-t-il déclaré avant de préciser qu'il n'y a plus de chantier de train à grande vitesse en cours "pour la première fois depuis longtemps". Guillaume Pepy est également revenu sur les tarifs des liaisons en province, jugés très élevés par beaucoup d'usagers, en indiquant que dès le 9 mai, la SNCF mettrait en place "des cartes de réduction plus avantageuses et moins chères", sans donner plus de précisions. 

Des billets en vente dans les bureaux de tabac

Autre annonce : l'application SNCF intégrera dans ses résultats de recherche les offres de train, de VTC, d'autopartage et de covoiturage, à compter du 18 juin. Et fin novembre, un programme "Ouigreen" sera mis en place pour permettre de convertir les kilomètres parcourus en train en heures gratuites de trottinette ou de voiture électrique.


Le président a également annoncé la mise en vente prochaine de billets de train dans les bureaux de tabac. L'expérimentation débutera en juin dans quatre régions. Enfin, le numéro d'appel 3635 deviendra dès le 1er juillet un numéro local non surtaxé, permettant d'acheter un billet expédié par La Poste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.