SNCF: deux tiers des Français jugent la réforme "bonne pour l'avenir"

SNCF: deux tiers des Français jugent la réforme "bonne pour l'avenir"

Plus des deux tiers des Français estiment que la réforme de la SNCF envisagée par le gouvernement est "bonne pour l'avenir" de l'entreprise

AFP, publié le vendredi 16 mars 2018 à 22h28

Plus des deux tiers des Français estiment que la réforme de la SNCF envisagée par le gouvernement est "bonne pour l'avenir" de l'entreprise et 43% sont opposés à la mobilisation lancée par les syndicats, selon un sondage Elabe réalisé pour Nice Matin.

Soixante cinq pour cent des personnes interrogées considèrent que cette réforme est "bonne pour l'avenir" de la SNCF. Un peu plus d'un tiers (33%) estime en revanche qu'elle sera "mauvaise" pour le futur de l'entreprise publique, selon ce sondage publié vendredi. 

Ils sont 43% à se dire "hostiles" ou "opposés" à l'appel à la mobilisation lancé par "certains syndicats" - en fait par les quatre syndicats représentatifs. En revanche, un tiers l'approuvent (34%) tandis que 22% sont indifférents. 

Ce sondage a été réalisé avant l'annonce par l'intersyndicale d'un mouvement de grève sur un rythme de deux jours sur cinq pendant trois mois. 

Par ailleurs, 61% des personnes interrogées ont une "bonne opinion" des agents SNCF et 39% une "mauvaise opinion".

Enquête réalisée en ligne les 13 et 14 mars auprès de 1.000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
104 commentaires - SNCF: deux tiers des Français jugent la réforme "bonne pour l'avenir"
  • c'est pas le cheminot de base qui est responsable ! quid de tout ces oligarques qui ont dirigeaient ( mise en place par les gouvernants à chaque époque, souvent des copains ou copines , grassement payés , dixit notre ministre des armées ) là il n'y a plus de responsables comme par hasard ?

  • De toute façon, il n'y a pas le choix, la SNCF doit être réformée. Avec la dette colossale qu'elle traîne, cinquante milliards, il fait réagir. Il s'agirait d'une entreprise privée, elle serait déjà en liquidation et les salariés au chômage !

    tout à fait exacte, une entreprise privée, quelque soit sa taille finit par faire faillite, la sidérurgie, les mines, tout a fermé, c'est le lot du privé incapable de gérer à long terme et dont la disparition n'a aucun impacte réel.
    les 2/3 des français, il n'y a pas 1 français sur un million qui connaît le fonctionnement de la SNCF qui du reste a été dirigée par une bonne femme grassement payée et devenue ministre...

  • Il faut une réforme profonde de la SNCF mais sans changement de gouvernance les 50 milliards de dette iront croissant

  • Deux tiers des francais haissent ces alcoolo tabagiques sudistes à boucle d oreille en signe d identité

  • J'ai toujours en tête cette déclaration de Warren Buffet, une des plus grosses fortunes américaines : "Lutte des classes ? Bien sûr que cela existe toujours la lutte des classes ... et c'est nous qui l'avons définitivement gagnée !"
    A lire les commentaires des internautes, il a mille fois raisons : les 1% de nantis ont réussi à convaincre les 99% qui se partagent les miettes qu'il faut qu'ils se battent entre eux, entre ceux qui n'ont rien et ceux qui n'ont pas grand chose; et pendant que les petits se battent pour les miettes, les gros peuvent se goinfrer tranquille ...

    Mais qu'attendent donc ces "petits" pour s'organiser et devenir copropriétaires-et actionnaires-de leurs entreprise par l'actionnariat salarié ! ! !

    les cheminots nous coutent dix fois plus cher que les milliardaires francais !! ce sont vos theories communistes la grnade demago

    Ce sont les propos de Warren Buffet que vous traitez de théories communistes démago, blog24 ? C'est assez drôle ...
    Quant au coût relatif des cheminots et des milliardaires :
    - dette cumulée de la SNCF : 45 milliards, dont même les experts les plus libéraux estiment que seule une toute petite partie peut être imputée au statut et aux avantages des cheminots
    - évasion fiscale de vos chers milliardaires : estimation basse de 60 milliards tous les ans?

    En fait, il est assez agréable de se faire traiter de communiste démago par quelqu'un dont le journal de réactions comporte zéro réflexion et uniquement un florilège d'anathèmes caricaturaux sur tout ce qui est à gauche de Wauquiez ... c'est même plutôt rassurant.