SNCF : des milliers de passagers retardés par une coupure de la circulation entre Aubagne et Toulon

SNCF : des milliers de passagers retardés par une coupure de la circulation entre Aubagne et Toulon
(illustration)
A lire aussi

, publié le lundi 01 février 2021 à 09h03

Un train "présentant un problème mécanique" aurait projeté des étincelles lors de son passage sur la ligne, et provoqué plusieurs départs d'incendie.

Quelque 3.000 voyageurs ont été retardés, dimanche 31 janvier, après une coupure de la circulation des trains entre Aubagne (Bouches-du-Rhône) et Toulon (Var) dans les deux sens en raison d'un incendie près des voies, a-t-on appris auprès de la SNCF.

"Le trafic a été totalement interrompu entre 16h30 et 20h, a indiqué la SNCF, mais depuis 20h05 les trains circulent à nouveau normalement". Une vingtaine de trains ont été impactés, dont neuf TER supprimés. Ils n'ont pas pu être substitués par des cars, a précisé la SNCF, en raison de l'importance de l'incident.


Dimanche soir, selon la SNCF, les voyageurs impactés étaient environ 3.000 d'après les premières données non-consolidées. Ils se sont vus offrir des plateaux-repas, des bouteilles d'eau et des masques de rechange.

Plusieurs départs de feux se sont déclarés en milieu d'après-midi le long de la voie ferrée entre Sanary-sur-mer et Bandol, à priori au passage d'un train "présentant un problème mécanique ayant généré des projections d'étincelles", selon les pompiers du Var. Selon la SNCF, c'est un train de fret qui a "eu un problème sur son convoi". Une enquête interne va être menée.

Il a fallu plusieurs heures aux 45 pompiers engagés pour maîtriser l'incendie, qui menaçait aussi des villas près de la voie ferrée. Vers 19H30, l'ensemble des foyers étaient éteints, selon les pompiers, ajoutant que l'incendie n'avait fait aucun blessé ni touché aucune habitation.

Les Landes touchées par les inondations

Par ailleurs, la ligne TGV reliant Bordeaux à la frontière espagnole a été interrompue pendant la majeure partie de dimanche, à la suite d'inondations dans les Landes, dues aux fortes pluies liées à la tempête Justine, ont indiqué la SNCF et des pompiers

L'axe ferroviaire a été coupé vers 9h, à hauteur de la commune de Rion-des-Landes, où les voies ont été inondées par remontée de nappe phréatique saturée, a-t-on précisé de mêmes sources. Les pompiers ont été depuis la matinée engagés dans des opérations de pompage et drainage, qui ont permis la reprise du trafic sur une voie d'abord, puis deux voies vers 17h15, à vitesse réduite sur le secteur de Rion, a précisé la SNCF.

Environ 25 trains au total, TGV ou TER, ont été impactés, soit retenus en gare ou supprimés, avec mise en place de transports de substitution, soit reroutés comme plusieurs TGV Bordeaux-Tarbes via Toulouse. Quelque 2.000 voyageurs, qui avaient réservé sur ces trains, ont été affectés, mais une partie d'entre eux avaient suivi les recommandations de la SNCF d'annuler ou différer leur voyage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.