SNCF : au coeur d'un technicentre francilien

SNCF : au coeur d'un technicentre francilien©ERIC PIERMONT / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le vendredi 17 novembre 2017 à 22h57

Il dépose ses derniers voyageurs en provenance de Londres avant de se rendre au garage. Comme une voiture, l'Eurostar doit passer une révision dans ce technicentre, l'un des sites les plus sensibles de la SNCF : 30 000 hectares de rails et de hangars où 24 000 trains sont contrôlés chaque année avec minutie.

Une révision tous les deux mois

Eurostar, TGV, Thalys, Ouigo, tous sont soumis à des analyses très précises. L'opération délicate de la journée se déroule sous les motrices d'un Eurostar. Sous les essieux, les moteurs de traction, 800 kilos et 1 300 chevaux, doivent être remplacés. Au moment de redémarrer les moteurs, l'approximation est interdite. Un peu plus loin, la visite médicale d'un TGV connait des complications, le diagnostic reste mystérieux. Une fois réparé…

Lire la suite sur Franceinfo

 
2 commentaires - SNCF : au coeur d'un technicentre francilien
  • Juste une petite précision, le technicentre ne fait pas 30 000 hectares, mais 30 hectares. Il semble que le rédacteur est oublié de relire son article.
    Par ailleurs, petit reportage intéressant qui montre le travail des agents de la SNCF, et le niveau de technicité, mais aussi de sécurité de cette entreprise. Et lorsqu'on les voit sous la rame démonter le moteur, on n'a vraiment pas l'impression de voir les "nantis " que décrivent certains.

  • La ministre sa rémunération de son ancien poste à la SNCF excèdaient les plafonds prévus et choque, compte tenu de la situation financière dégradée de l'entreprise publique de transport ferroviaire !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]