"Si l'école faisait son travail, j'aurais du travail" : le slogan provocateur du Medef

"Si l'école faisait son travail, j'aurais du travail" : le slogan provocateur du Medef©Panoramic

6Medias, publié le jeudi 21 septembre 2017 à 10h30

C'est un message posté sur le compte Twitter officiel du Medef qui a mis le feu aux poudres. Mercredi 20 septembre, le syndicat patronal Medef a publié une phrase polémique : "Si l'école faisait son travail, j'aurais du travail".

Un message qui a fortement déplu aux principaux intéressés.

Dans un communiqué, la Fédération syndicale unitaire (FSU) dénonce la campagne du Medef qui "affiche son mépris pour le service public d'éducation, ses personnels et ses élèves". Et d'ajouter : "En accusant abusivement l'école, le MEDEF cherche sans doute à faire oublier que les entreprises n'ont pas réussi à créer le million d'emplois promis comme devant résulter du CICE".

Et si la polémique grandit, le Medef assume totalement ses propos et la provocation. Contacté par Franceinfo, le service presse précise que les "enseignants ne doivent pas le prendre pour eux". L'organisation patronale détaille le message : "C'est bien l'école d'aujourd'hui qui débouche sur un chômage de masse des jeunes français, une éducation trop académique et pas assez professionnelle." Malgré tout, le Medef concède une maladresse. "On a compris qu'en prenant le sujet ainsi, en dehors de tout contexte, cela a pu être mal interprété. Il peut y avoir eu une maladresse, ce n'était pas notre volonté", a expliqué l'organisation à L'Express.

Ces justifications sont loin d'avoir convaincu le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, qui a demandé "le retrait immédiat" du slogan via son compte Twitter. "Je suis consterné par le slogan du Medef et leur demande un retrait immédiat. Merci à tous ceux qui oeuvrent pour la réussite de nos élèves", a-t-il ainsi commenté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.