Sexting : la police nationale supprime son tweet après la polémique, évoquant une "maladresse"

Sexting : la police nationale supprime son tweet après la polémique, évoquant une "maladresse"©DENIS CHARLET / AFP

, publié le samedi 06 mars 2021 à 16h03

"Ce tweet était une maladresse que nous avons choisi de corriger en le supprimant", a fait savoir la police nationale.

Début de polémique sur les réseaux sociaux, après un message partagé par le compte de la police nationale destiné, à l'origine, à prévenir les jeunes du danger de partager des photos dénudées. Le tweet en question a finalement été supprimé ce samedi 6 mars.


On pouvait y voir un dessin montrant deux adolescents, le téléphone à la main, échangeant une photo de nu, avec le texte suivant : "Il a bien reçu TON NUDE, tes amis, tes parents, tes camarades...".

Et une mise en garde : "Envoyer un nude, c'est accepter de prendre le risque de voir cette photo partagée".

"Supprime"

Ce tweet a aussitôt suscité moult commentaires, les uns y voyant une volonté de la police de "rejeter la faute sur les victimes", quand d'autres ont jugé "la tournure maladroite mais pas illégitime".

"Supprime. La culpabilisation des victimes c'est non", a réagi la militante féministe Caroline de Haas.


"Ne pas confondre victime et coupable. Envoyer un nude n'est pas un délit. Publier une image sans l'accord de la personne l'est. C'est sur ce point que de la pédagogie et communication serait très utile", a estimé la députée européenne Aurore Lalucq.

"Une maladresse"

Interrogée par l'AFP, la police nationale a répondu : "Nous ne portons jamais l'idée que les victimes pourraient être responsables de la situation qu'elles subissent".

"Ce tweet, a-t-on ajouté, était donc une maladresse que nous avons choisi de corriger en le supprimant".

Cette publication devait faire partie d'une série consacrée aux dangers de partager de telles photos, qui s'achevait par les sanctions encourues en cas d'utilisation délictueuse et/ou malveillante.

"La police nationale, a-t-on fait valoir également, agit pour identifier et confondre les auteurs des infractions. Elle est également mobilisée dans des actions de prévention qui s'adressent au plus grand nombre possible".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.