Séparatisme : Jean-Luc Mélenchon craint de ranimer "trois siècles de guerre de religions"

Séparatisme : Jean-Luc Mélenchon craint de ranimer "trois siècles de guerre de religions"©MARTIN BUREAU / AFP

, publié le dimanche 20 septembre 2020 à 16h29

Interrogé par BFMTV au sujet du projet de loi contre les séparatismes, Jean-Luc Mélenchon a répondu y voir une attaque contre l'islam, risquée d'un point de vue social.

"Qu'est-ce qui est visé ? C'est l'islam et pas autre chose." Invité de BFMTV dimanche 20 septembre, Jean-Luc Mélenchon est revenu sur le projet de loi contre les séparatismes. Pour lui, ce projet cache une attaque contre l'islam. 


Un mélange des genre risqué pour le chef de file de La France Insoumise.

"Je veux bien admettre que dans l'esprit (d'Emmanuel Macron ndlr) c'est l'islam intégriste ou politique. Dans ce cas je suis d'accord pour dire que, que ce soit l'islam, le catholicisme ou le judaïsme, la religion n'a rien à faire dans la politique."

Pour lui, des débats houleux et passionnés risquent de s'ouvrir, de quoi risquer une fracturation sociale. "La France a eu trois siècles de guerre de religions, il ne faut pas mettre le doigt là dedans, il ne faut pas ranimer cela, si peu que ce soit. On a besoin que tout le monde soit au coude à coude pour faire face à la crise sanitaire. S'il y a des dingos on saura les arrêter".

Le député des Bouches-du-Rhône a rappelé la violence des débats lors de l'adoption de la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Pour lui, l'évocation par Marlène Schiappa d'un possible renforcement de cette loi est risqué et inutile. "Si on veut combattre des excès, des fondamentalismes, la loi le permet déjà !", explique Jean-Luc Mélenchon, citant la possibilité de fermer un lieu de culte, et l'obligation pour les associations de respecter les lois de la République. 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.