ALERTE INFO
07:33 Hôpitaux : projet d'accord sur au moins 180 euros mensuels net pour les personnels

Seine-Saint-Denis : la compagnie de police visée une quinzaine d'enquêtes bientôt en partie dissoute

Seine-Saint-Denis : la compagnie de police visée une quinzaine d'enquêtes bientôt en partie dissoute
(Photo d'illustration)

, publié le mardi 30 juin 2020 à 21h55

Elle fait l'objet d'investigations sur des soupçons de violences, vols, falsifications de procès-verbaux et délits liés au trafic de stupéfiants.


Les services "en tenue" auxquels appartiennent les six agents en garde à vue vont être dissous ont indiqué des sources policières. D'après l'une d'elles le préfet de police de Paris a demandé à la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (Dspap) de proposer une réorganisation des CSI sur Paris et la petite couronne.

Après l'annonce du placement en garde à vue de six agents dans les locaux de la "police des polices", le préfet Didier Lallement avait "décidé d'engager une réflexion sur la réorganisation des unités de police de la CSI 93 à laquelle appartiennent les fonctionnaires mis en cause". Ces six policiers étaient toujours mardi en garde à vue, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte à Bobigny pour des faits de détention et transport de stupéfiants, ainsi que pour vol, selon une source proche du dossier.

En tout, environ une quinzaine d'enquêtes préliminaires ont été ouvertes par la justice à l'encontre de policiers appartenant à la CSI 93. Six policiers de cette compagnie avaient par exemple été placés en garde à vue dans le cadre d'une interpellation violente le 9 août 2019 d'un homme de 20 ans, cité Cordon à Saint-Ouen. Un des fonctionnaires de la compagnie sera jugé le 5 novembre pour violence par personne dépositaire de l'autorité publique et faux en écriture publique..

Vos réactions doivent respecter nos CGU.