Seine-et-Marne : une enseignante soupçonnée d'avoir brutalisé un élève de huit ans

Seine-et-Marne : une enseignante soupçonnée d'avoir brutalisé un élève de huit ans
Des écoliers dans leur classe.

, publié le samedi 07 mars 2020 à 09h45

Une enquête a été ouverte. Il a été mis fin au contrat de l'enseignante, qui était en période d'essai.

Les faits se sont déroulés mardi 3 mars dans une école de Chelles, en Seine-et-Marne, pendant un cours de sport : une enseignante vacataire est soupçonnée aurait brutalisé un élève de CE2, âgé de huit ans. 

Vers 16h, "pour des raisons que l'on ignore l'enseignante a visiblement attrapé le petit garçon par le col de son vêtement" ce qui a provoqué "des griffures" derrière le cou, a expliqué le rectorat de l'académie de Créteil. Cette enseignante, âgée de 30 ans, "lui a aussi tiré les oreilles". Une enquête "est ouverte et toujours en cours", a indiqué le parquet de Meaux.


Cette enseignante "a été recrutée fin février, elle a ensuite eu une semaine de formation et travaillait depuis lundi", veille des faits, selon le rectorat. En période d'essai, "il a été immédiatement mis fin à son contrat", a-t-il précisé. L'enseignante avait dû passer un entretien et son casier avait été vérifié, a ajouté l'institution, précisant qu'"à ce stade il n'y a pas d'antécédents" qui auraient pu laisser présager des faits.

"C'est très isolé. La grande majorité de nos contractuels font très bien leur boulot", a précisé le rectorat, qui a indiqué avoir fait un signalement auprès du Procureur de la République. Jeudi, une cellule d'écoute avait été mise en place dans l'école.

En 2018, la Seine-et-Marne comptait 49 professeurs contractuels dans les établissements scolaires publics du premier degré, selon les chiffres de l'académie de Créteil. 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.