Secteur de l'énergie : vers une grève de plusieurs mois ?

Secteur de l'énergie : vers une grève de plusieurs mois ?
Un ouvrier en intervention sur une ligne électrique, le 9 décembre 2012 au brésil (illustration)

Orange avec AFP, publié le jeudi 29 mars 2018 à 09h30

La CGT appelle les électriciens et les gaziers à débrayer pendant trois mois pour préserver le service public, selon une information du Parisien.

Le début de la grève est prévu pour le mardi 3 avril et le mouvement pourrait durer de longues semaines. Les ouvriers du secteur de l'énergie se mobilisent pour sauver leurs emplois et le service public en général.

L'appel à la grève a été lancé mercredi 28 mars par la CGT. Les actions devraient consister principalement en des baisses de production dans les centrales nucléaires, des coupures d'électricité et de gaz ou le passage en heures creuses dans certaines zones géographiques.



"Pendant trois mois, nous allons organiser des mouvements de grève, mais aussi intervenir sur notre outil de production pour faire reculer ce gouvernement", a déclaré mercredi soir le secrétaire général de la fédération CGT Mines Énergie, Sébastien Menesplier. "Il s'agit de défendre un service public de l'énergie et contrer sa libéralisation", a expliqué le représentant syndical au Parisien.

Grève avec les cheminots

Le mouvement sera "parfois (...) calé sur celui des cheminots, ou d'autres professions, au nom de la convergence des luttes". "Parfois, ce seront des actions menées uniquement par le secteur de l'énergie", a précisé la CGT. "Si on veut faire plier ce gouvernement, il faudra faire pression sur les acteurs économiques", conclut Sébastien Menesplier.



Une première action symbolique a été menée à Montpellier, mardi 27 mars, lorsque des ouvriers ont démonté le compteur électrique du Medef, rapporte France Bleu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.