Sébastien Le Fol - Quand le politiquement correct crée des emplois

Sébastien Le Fol - Quand le politiquement correct crée des emplois©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le vendredi 25 mai 2018 à 18h40

Des « sensitivity readers » ont fait leur apparition aux États-Unis. Leur rôle : réécrire les livres pour qu'ils ne froissent personne. Une censure qui ne dit pas son nom.

Voilà un métier qui a un bel avenir. Tom Wolfe et Philip Roth auraient pu l'inventer. Dans l'un de ses derniers numéros, le magazine professionnel de l'édition française Livres Hebdo porte sur les fonts baptismaux un nouveau-né parmi les métiers de consultant. Les éditeurs américains lui ont déjà donné un nom : sensitivity reader. En français politiquement correct, un « démineur de polémiques ». Un sensitivity reader « traque dans un manuscrit les projets intériorisés et le langage connoté négativement ».

Nos chaperons orwelliens veillent à ce que le vocabulaire d'un ouvrage mais

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.